• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Rouge et Or : Marc-Antoine Pivin se frotte les mains 

Rouge et Or : Marc-Antoine Pivin se frotte les mains

L'ancien des Cougars du Collège Champlain Marc-Antoine Pivin (#10 à... (Photo La Presse archives, Bernard Brault)

Agrandir

L'ancien des Cougars du Collège Champlain Marc-Antoine Pivin (#10 à droite) participera à une première demi-finale canadienne du football universitaire samedi prochain à Québec.

Photo La Presse archives, Bernard Brault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le Sherbrookois Marc-Antoine Pivin a pris son temps avant de faire connaître son choix. Il voulait être sûr d'avoir l'environnement idéal afin de poursuivre ses études et son parcours de football. Finalement, il se frotte les mains.

Meilleur receveur de passes au niveau collégial l'an dernier avec les Cougars du Collège Champlain, Pivin a finalement opté pour le Rouge et Or de l'Université Laval.

S'il a connu une année d'adaptation dans le système offensif du coordonnateur Justin Éthier, il a tout de même connu des moments excitants. Notamment samedi, lorsque le Rouge et Or a battu les Carabins de l'Université de Montréal au CEPSUM pour remporter la Coupe Dunsmore.

Sur le dernier jeu du match. Un jeu truqué.

Aux portes de la zone des buts des Carabins, en retard au pointage, avec un peu plus d'une minute à faire, le Rouge et Or a complètement surpris les Carabins avec un jeu truqué qui restera gravé longtemps dans les archives du football universitaire québécois.

Et Marc-Antoine Pivin était aux premières loges pour apprécier ce grand moment d'audace.

«Ce jeu truqué, on l'avait incorporé dans notre livre de jeux et à l'entraînement depuis quelques semaines. On avait ça dans notre arsenal. On espérait ne pas à avoir à s'en servir, mais on savait qu'il pourrait nous être très utile.»

«J'étais sur le terrain, du côté vers où le jeu truqué devait se développer, du côté court du terrain. Mon rôle c'était de faire le bloc pour permettre à Hugo Richard de se faufiler dans la zone des buts. J'étais donc assez bien placé pour voir le jeu se réaliser!»

«On était tous excités, mais conscients et concentrés lorsque le jeu a été appelé. On a une confiance totale en Justin (Éthier). L'enjeu était très gros; on réussissait le jeu, on gagnait. On échouait et on perdait le match. Vraiment, les trois dernières minutes de ce match-là ont été très intenses!»

Confortable

En huit matchs de saison régulière, Pivin a capté 11 passes pour 247 verges et trois touchés. Des statistiques qui ont pratiquement été atteintes et dépassées en un seul match, en séries éliminatoires. En demi-finale, contre les Stingers de Concordia, Pivin a amassé 198 verges de gain et deux touchés sur six attrapés.

«Ma première saison surpasse mes attentes! J'ai choisi le Rouge et Or pour l'équipe, pour l'ambiance, je ne peux pas être plus confortable! L'esprit de famille est semblable à celui chez les Cougars.»

«On a une grosse semaine excitante devant nous, on a ramené la Coupe Dunsmore à Québec et là, samedi, alors que les Golden Hawks de Laurier seront chez nous pour la demi-finale canadienne. La ville de Québec a hâte et nous aussi. Ce ne sera pas un match comme les autres. Je suis vraiment choyé de vivre tout ça à ma première année!»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer