Voyage blanc dans les Maritimes

Mathieu Joseph (trois buts), Alex D'Orio et Bokondji... (La Tribune, Jérôme Gaudreau)

Agrandir

Mathieu Joseph (trois buts), Alex D'Orio et Bokondji Imama (quatre buts) ont contribué à la victoire des Sea Dogs samedi à Saint John lors de leur victoire de 7 à 2 contre le Phoenix.

La Tribune, Jérôme Gaudreau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Phoenix ne s'attendait pas à gagner toutes ses parties, mais espérait au moins revenir des Maritimes avec quelques points supplémentaires en banque. Après avoir disputé trois rencontres en trois jours et franchi environ 3000 km, les hommes de Stéphane Julien n'ont pas été en mesure d'obtenir un seul point.

Le Phoenix a subi une défaite de 5 à 2 à Charlottetown jeudi, un revers de 9 à 5 à Halifax vendredi et un autre de 7 à 2 à Saint John samedi.

Au total, neuf buts ont été marqués et 21 ont été accordés dont sept à Bokondji Imama (4) et Mathieu Joseph (3) samedi.

Comble de malheur, l'entraîneur Stéphane Julien a perdu à Saint John les services du défenseur Olivier Schingh-Gomez, blessé au bras, et même de l'attaquant Julien Pelletier pendant une bonne partie du match à cause d'un coup à la jambe.

« On a de nombreux blessés et toutes ces absences ont paru durant le voyage dans les Maritimes. Jouer trois parties en trois soirs sur la route, c'est difficile surtout contre ces trois formations », a rappelé Jack Kilgour, qui a complété le voyage malgré des douleurs au pied.

« On a manqué de jus, on a manqué de joueurs et on ne s'attendait pas à un voyage facile, a soutenu Stéphane Julien. Physiquement, c'était très exigeant. Autant à cause des trois rencontres en autant de soirs, mais aussi à cause de la longue route à faire. En cinq ans, c'est le voyage le plus difficile que nous avons effectué. »

Après chaque rencontre à l'exception de celle de samedi, le Phoenix séjournait à Moncton et regagnait l'hôtel vers 1 h ou 2 h du matin. L'autobus de l'organisation a ensuite roulé de 22 h à 6 h le matin entre Saint John et Sherbrooke.

« On a disputé un match correct à Charlottetown, je n'ai ensuite pas du tout aimé la partie à Halifax et contre les Sea Dogs, j'ai apprécié l'effort déployé en première période, mais on sentait que tout ça nous rattrapait en deuxième et en troisième période. »

McLeod, MacDonald et Fitzpatrick à la maison

Pour Brock McLeod, Anderson MacDonald et Evan Fitzpatrick, cette visite dans les provinces de l'Est représentait une belle occasion pour retrouver le domicile familial et jouer devant leurs proches.

« Ce voyage était très spécial pour moi, c'est toujours agréable de voyager dans ma province, mais on n'a malheureusement pas été en mesure de ramener des points et c'est ce que je retiendrai davantage », a avancé le joueur de Quispamsis au Nouveau-Brunswick, Anderson MacDonald.

Le gardien Fitzpatrick a malheureusement perdu les deux premiers matchs tout en terminant son périple à la maison en cassant son bâton peu après avoir été remplacé par Justin Blanchette vendredi soir à Halifax. Les deux gardiens ont d'ailleurs reçu un cumulatif de 130 tirs.

La bonne nouvelle? Le Palais des sports sourit au Phoenix et la formation sherbrookoise recevra la visite du Drakkar de Baie-Comeau vendredi et des Voltigeurs de Drummondville samedi. Les Oiseaux n'ont pas connu la défaite lors de leurs quatre derniers duels à domicile.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer