• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Le gardien de but Olivier Tremblay suspendu 7 matchs 

Le gardien de but Olivier Tremblay suspendu 7 matchs

Le gardien de but des Tigres de Victoriaville... (Collaboration spéciale, Denis Morin)

Agrandir

Le gardien de but des Tigres de Victoriaville Olivier Tremblay a été suspendu pour les sept prochaines rencontres pour s'être rué sur Noah Corson lors de la rencontre de dimanche face aux Voltigeurs de Drummondville.

Collaboration spéciale, Denis Morin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Victoriaville) La sanction est corsée, mais Olivier Tremblay n'a pas l'intention de se défiler. Il assume pleinement les gestes posés, dimanche, lors de l'affrontement face aux Voltigeurs de Drummondville et prendra cette suspension de sept parties comme un apprentissage.

« Il y avait beaucoup d'émotion, il y avait eu deux combats plus tôt dans le match. Quand je me suis fait bousculer, j'ai vu noir. C'était inutile, c'est ma faute. Je vis avec les conséquences de mes gestes, je prends ça comme un apprentissage. J'ai manqué de maturité », estime le gardien de but des Tigres de Victoriaville.

Tremblay a reçu une première punition au cours de la 13e minute de la troisième période de la rencontre de dimanche, lorsqu'il s'en est pris violemment à Matthew Newbury, lui assénant un coup de bâton et plusieurs coups de poing. Il a finalement été expulsé trois minutes plus tard lorsqu'il s'est rué sur Noah Corson qui venait de le mettre en échec le long de la bande.

Les officiels ont évalué qu'il était l'agresseur, ce qui lui a valu cinq matchs de suspension. Les deux autres sont en lien avec le coup de bâton.

« C'est dommage, car ça se produit alors que je jouais du bon hockey. J'ai l'intention de m'entraîner fort pendant cette période et de reprendre là où j'ai laissé. Je vais prendre ça au jour le jour. Une saison, c'est 68 matchs, j'ai le temps en masse », ajoute-t-il.

L'entraîneur-chef des Tigres, Louis Robitaille, espère que cette situation servira de leçon pour le principal intéressé, mais aussi pour tous ses coéquipiers. Il demande à ses joueurs d'être rapides, physiques et de jouer avec émotion, mais souhaite qu'ils évitent les débordements.

« Être tough, ce n'est pas de faire des choses comme celles-là. Nos joueurs veulent bien faire et il peut arriver de prendre des punitions, mais ce doit être fait dans un cadre logique. Il n'y a pas de place pour des gestes de frustration comme ceux-là. Je ne veux pas que notre équipe devienne un cirque », affirme-t-il.

En l'absence de Tremblay, les Félins donneront le filet à James Povall et feront appel à la recrue Tristan Côté-Cazenave pour assurer ses arrières. Ce sera une chance en or pour ces deux portiers de se faire valoir.

« James veut le filet et il l'aura au cours des prochains matchs. C'est maintenant à lui de montrer ce qu'il est capable de faire, c'est une belle opportunité pour lui. Pour Côté-Cazenave, ce sera intéressant de l'avoir avec nous. Nous devons toutefois nous assurer qu'il respecte le nombre de matchs », mentionne Robitaille.

Tigres et Voltigeurs se rencontreront à nouveau mercredi soir. Cette fois la rivalité se transportera du côté du Centre Marcel-Dionne. On s'attend encore une fois à beaucoup d'animosité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer