• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Entraîneur-chef des Gaiters: Chérif Nicolas confirme son intérêt 

Entraîneur-chef des Gaiters: Chérif Nicolas confirme son intérêt

Coordonnateur de la brigade défensive des Gaiters au... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Coordonnateur de la brigade défensive des Gaiters au cours de la dernière saison, Marc Loranger ignore s'il tentera d'obtenir le poste laissé vacant par l'ex-entraîneur-chef Kevin Mackey. « Il faut que j'y songe. Je n'ai pas pris de décision.»

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) L'Université Bishop's a affiché le poste d'entraîneur-chef de son équipe de football mardi, quelques jours après que Kevin Mackey eut confirmé sa démission. Et déjà, au moins un entraîneur a confirmé son intérêt pour le poste.

Chérif Nicolas a remis sa démission au Cégep du Vieux-Montréal il y a quelques jours à l'issue de la saison de ses Spartiates, éliminés en quart de finale samedi par les Cheetahs de Vanier.

Sans détour, Nicolas s'est dit intéressé par le poste à combler chez les Gaiters.

« C'est officiel que je vais postuler, le poste à Bishop's m'intéresse. J'ai besoin d'un autre défi. Je quitte le Vieux-Montréal sans parachute, mais je ne suis pas mal pris, je peux retourner à mon emploi d'avocat spécialisé en litiges commerciaux », a-t-il indiqué à La Tribune mercredi.

Nicolas a connu une carrière prolifique à la barre des Spartiates, colligeant une fiche de 56-26, en incluant les séries éliminatoires.

Il a remporté le Bol d'or en 2014 lors d'un excitant match nécessitant la prolongation, contre les Cougars du Collège Champlain.

« Je me souviens aussi de notre fantastique saison de 2013, alors qu'on a terminé avec une fiche de 9-1 et qu'on a établi un paquet de records offensifs. En 2009, alors que j'étais coordonnateur défensif sous Jacques Dussault quand on a stoppé les Cougars à leur ligne de 2 pour gagner le Bol d'or », se rappelle-t-il.

Cherif Nicolas connaît très bien le coordonnateur défensif des Gaiters, Marc Loranger.

« J'étais sous ses ordres lorsqu'il était l'entraîneur-chef pour Team Québec, en 2009; et dès 2010, on a dirigé les joueurs de ligne défensive à l'école de football Bruno-Heppell. C'est lui qui m'a donné mon niveau 3 (coaching). Marc, c'est un mentor pour moi. »

Loranger en réflexion

Quant au vétéran entraîneur Loranger, qui vient de conclure une première année comme coordonnateur défensif de l'équipe après un retour à Bishop's, il affirme être toujours en réflexion.

Une réflexion teintée de plusieurs bémols, par contre.

« Il faut que j'y songe. Je n'ai pas pris de décision. Au départ, je n'étais pas revenu à Bishop's avec ça en tête. Ce qui m'attirait, à la base, c'était de travailler avec Kevin (Mackey) et Jean-Benoît Jubinville. L'environnement a changé, depuis », a-t-il indiqué.

« Quand tu es entraîneur-chef, tu fais plusieurs choses en plus de diriger des jeunes joueurs. Pour ça, j'admire le travail fait par Kevin, dans un contexte difficile, avec peu de moyens. Maintenant, on verra ce que je veux faire, et ce que l'institution veut avoir, aussi. »

L'affichage du poste est valide jusqu'au 18 novembre. Il y est inscrit que le programme de football bénéficie d'un budget annuel de 350 000 $.

De son côté, l'actuel coordonnateur offensif de l'équipe, Brent Bailey, a indiqué qu'il ne postulerait pas.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer