L'espoir s'invite chez les Cantonniers

À défaut de démontrer leur savoir-faire sur la... (La Tribune, Jean-Guy Rancourt)

Agrandir

À défaut de démontrer leur savoir-faire sur la glace en fin de semaine, les joueurs des Cantonniers de Magog ont joint l'utile à l'agréable en se portant bénévoles dimanche au Marathon de Magog. Prenant une pause pour la photo, on aperçoit de gauche à droite Jacob Delorme, Simon Pinard, Jakob Breault, Isaak Châteauneuf, Jordan Chabot et Olivier Mathieu.

La Tribune, Jean-Guy Rancourt

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) COMMENTAIRE / Après deux mois d'activités dans la Ligue de développement midget AAA du Québec, force est d'admettre que les Cantonniers de Magog se retrouvent exactement là où ils devraient être au classement général, soit en 6e position sur 15 équipes.

C'est même mieux que ce que votre humble serviteur avait prévu. Je les voyais davantage comme une formation de milieu de peloton en lever de rideau. La troupe de Félix Potvin est même toujours dans la lutte pour l'obtention du premier rang dans leur division. Dire qu'on pensait que les puissants Lions du Lac St-Louis et leur groupe de vétérans allaient tourner en dérision cette lutte au championnat, tellement sur papier ils sont dans une classe à part.

C'est donc loin d'être mauvais pour une équipe aussi jeune qui a dû se débrouiller la plupart du temps sans les services de quelques-uns de ses joueurs-clés. Rappelés par les équipes de la LHJMQ, Alexandre Couture, Olivier Mathieu et Justin Bergeron ont déjà raté l'équivalent de 16 parties depuis le début des hostilités. Le jeune et prometteur arrière-garde Jérémy Jacques a fait un séjour sur la liste des blessés et le vétéran Jakob Breault brillait par son absence lors des huit premières parties du calendrier. Les recrues de l'équipe en ont profité pour s'adapter plus rapidement au calibre de la ligue. Voilà pour le bon côté de toutes ces absences répétées.

Mois fructueux

L'équipe a montré des progrès évidents en octobre, complétant le mois avec une fiche de 5-3. Et cela aurait pu être très facilement 6-2. Deux de ces victoires ont été arrachées à Rivière-du-Loup et Laval-Montréal, deux équipes qui les devancent au classement. Les Magogois ont également donné du fil à retordre au Blizzard du Séminaire St-François, premier au classement général, en perdant deux fois par un maigre but contre eux, dont une fois en tirs de barrage. Sans être une puissance offensive, la formation magogoise affiche actuellement un taux d'efficacité de 27 pour cent sur les jeux de puissance, ce qui les place au second rang dans le circuit Baillargé à ce chapitre. Les Cantonniers sont donc en mesure d'aller chercher de gros buts avec leur attaque massive.

Les gardiens de but Rémi Poirier et Jacob Delorme s'affirment eux aussi de plus en plus. Il faut reconnaître le très bon boulot accompli par l'instructeur des gardiens Alexandre Carrier avec son tandem inexpérimenté. Delorme n'a rien à se reprocher en octobre, récoltant deux coups de pinceau au passage.

Les adolescents de Félix Potvin ont aussi réussi à mettre derrière eux quelques vilaines habitudes prises en septembre. Trop souvent l'équipe s'écroulait après un but de l'adversaire. Les passages à vide ont tendance à diminuer, tout comme les buts accordés en début et fin de période.

Bref, l'équipe avance dans la bonne direction, mais il ne faut pas non plus s'imaginer que les Magogois sont devenus une puissance de la ligue. Poussons égal. Reste que l'écart avec les premiers de classe se rétrécit, de sorte que l'espoir s'est invité dans l'entourage de l'équipe.

Engagement communautaire

Inactifs samedi et dimanche, les porte-couleurs ont été sollicités au Marathon de Magog dimanche. En réalité, ce n'est rien de nouveau puisque les joueurs de l'équipe sont présents chaque année pour faire du bénévolat au Marathon magogois. L'organisation magogoise s'assure toujours que l'équipe ne sera pas en action le dernier dimanche d'octobre pour permettre à leurs joueurs de se mettre au service des milliers de coureurs et visiteurs qui se pointent au marathon.

Pour l'avoir constaté, les Cantonniers font bien les choses et avec le sourire accroché aux lèvres de surcroît. Une aide que l'organisateur du Marathon, Patrick Mahony, apprécie particulièrement, soit dit en passant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer