• La Tribune > 
  • Sports 
  • > La saison des Volontaires s'arrête contre les Islanders 

La saison des Volontaires s'arrête contre les Islanders

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La belle séquence de la fin de saison régulière des Volontaires du Cégep de Sherbrooke ne s'est malheureusement pas transportée en séries éliminatoires du football collégial division 2.

Samedi, les joueurs de l'entraîneur-chef Marc-André Desrochers se sont inclinés 30-10 contre les Islanders de John-Abbott en quarts de finale, mettant ainsi fin à une convaincante séquence de quatre victoires qui avaient permis aux Sherbrookois de compléter le calendrier régulier au cinquième rang sur les 10 équipes.

Si la défensive a fait le boulot, c'est l'attaque qui a connu des ratés au bien mauvais moment.

« Ça a bien été en défensive, on a très bien fait. La défensive et les unités spéciales ont fait leur travail, mais en attaque, on n'a pas livré la marchandise », a dit Desrochers, qui est également coordonnateur offensif de l'équipe.

« On a manqué d'opportunisme, nos receveurs ont échappé beaucoup de passes, on a laissé plusieurs belles chances sur le terrain. Maxime Bouffard notre quart-arrière, n'a pas connu sa meilleure journée au bureau; il a complété 10 passes sur 33. Au sol, Jean-Christophe Gouin-Verrette a porté le ballon 22 fois pour 100 verges, alors que William Fabi a récolté 71 verges en 11 portées. On a modifié notre stratégie offensive par rapport au premier match disputé contre eux, mais les ajustements n'ont pas payé. »

« Le pointage était de 13-5 et le match était très défensif, jusqu'au 3e quart. Par la suite, on a pris des chances, on a tenté quelques fois des quatrièmes essais et ils en ont profité pour inscrire tous leurs autres points au dernier quart. »

« Je suis déçu, mais ce n'est pas un manque de volonté des jeunes ni un manque de préparation. Juste une grosse performance qu'on anticipait qui n'est jamais venue. »

Francis Perron, avec sept plaqués dont deux pour des pertes, et un sac, de même que Philippe Andrew Pinkos, avec sept plaqués, une interception et deux passes rabattues, se sont illustrés en défensive.

Benjamin Roy Ménard a été solide sur les unités spéciales avec 89 verges en trois retours.

« Je dresse un bilan positif pour le programme. On a grandi dans l'adversité, à connaître qui on était. On rebâtit une nouvelle ère du programme, c'est important de passer un message et qu'il soit bien compris. »

« On a remporté une victoire de plus, malgré les blessures et les insuccès du début de saison. Le programme fait des progrès et il va continuer à en faire, malgré le fait qu'on perd 16 vétérans. On a une cohorte de 40 joueurs qui vont revenir l'an prochain. Le but en 2017 sera de poursuivre dans la même voie afin de jouer au football en novembre. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer