Le Vert & Or rate les séries

William Tremblay-Harnois (24), tout comme le reste de... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

William Tremblay-Harnois (24), tout comme le reste de l'équipe du Vert & Or,  a quitté le terrain pour une dernière fois cette saison en félicitant les adversaires du jour, le Rouge et Or de l'Université Laval.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si près, mais si loin.

Voilà qui pourrait parfaitement illustrer la saison régulière 2016 de l'équipe de football du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke, qui s'est terminé sous une pluie froide samedi avec un revers de 14-1 contre le Rouge et Or de l'Université Laval.

Avec un dossier de 3-5, les joueurs de l'entraîneur-chef David Lessard complètement leur saison au cinquième rang sur les six équipes du classement québécois du football universitaire.

Ils sont donc exclus des séries, seules les quatre premières équipes joueront la semaine prochaine.

C'est la première fois depuis 2009 que le Vert & Or ne parvient pas à se classer pour la ronde éliminatoire.

Les Carabins de l'Université de Montréal (7-1) terminent au premier rang, suivi du Rouge et Or de l'Université Laval (7-1). Montréal a l'avantage des points contre au bris d'égalité.

Concordia et McGill terminent avec une fiche identique de 4-4, ainsi que trois et quatre au classement.

Quant au Vert & Or, c'est une fois de plus son unité offensive qui lui a causé des problèmes lors de ce match disputé sous des conditions parfois difficiles et devant une foule légèrement supérieure à 2000 personnes.

Pour le deuxième match consécutif, l'attaque des Verts n'a pas été en mesure d'inscrire un touché, n'étant même pas capable d'atteindre la zone payante de tout le match.

Le seul point inscrit par l'attaque le fut à la suite d'une tentative ratée de botté de précision de 29 verges de Mathieu Hébert, qui s'est transformée en simple.

Le Vert & Or s'est tout de même accroché à cette mince avance de 1-0 à la demie, en grande partie grâce au fantastique travail de sa défensive, qui a annihilé l'attaque des Rouges.

« Pas grand-monde ne nous croyaient capables de rivaliser, mais nous on le savait. Il fallait que l'attaque soit là à 100 %. Ç'a été difficile en première demie. On faisait beaucoup de belles choses, mais trop peu trop tard. Je suis fier de moi, des gars, de l'équipe », a dit, en pleurs, le quart Jean-Christophe Bourque St-Hilaire.

Comble de malheur pour lui, Bourque St-Hilaire, qui disputait ses premiers matchs comme partant en 2016 à sa dernière année d'admissibilité, n'a pu compléter le match, blessé au même genou qui lui a fait rater plus d'une saison lors de sa carrière universitaire.

Idem pour le receveur de passes Frédérick Caron, blessé à la cheville.

Dès le début de la deuxième demie, le Rouge et Or a pris le ballon après le botté d'envoi et il a enfoncé le premier majeur du match quelques minutes plus tard, grâce à une passe précise de Hugo Richard et Félix Faubert-Lussier.

Après un autre passage à vide de l'attaque des locaux, les Rouges ont remis ça et cette fois, c'est le pivot Richard qui a lui-même entré le ballon dans la zone des buts, une petite trotte de quatre ou cinq verges.

Dès lors, on savait que la côte à remonter serait une montagne.

Si le Rouge et Or a pu s'en tirer avec la victoire, il peut dire un énorme merci à ses unités spéciales, et particulièrement au botteur Dominic Lévesque.

L'ancien des Cougars du Collège Champlain a été magistral dans ses dégagements et il clairement aidé son unité à gagner l'important match des unités spéciales.

Bourque Saint-Hilaire était en pleurs après la rencontre, mais il a tenu à aller serrer la main de ses adversaires à l'issue du match, clopinant sur sa jambe valide.

Au total, ce sont quelque 13 joueurs du Vert & Or qui ont disputé leur dernier match avec l'équipe samedi.

David Lessard de retour

L'entraîneur chef du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke David Lessard en était aux derniers milles d'une prolongation d'une année, signée l'an dernier.

Si certaines sources confirment que Lessard a le feu vert pour revenir l'an prochain, ne manquerait que le sceau d'approbation des instances supérieures, le principal intéressé se fait plus évasif.

« Je suis tanné de perdre. C'est tout. On verra ce qui se passe dans les prochains jours », a-t-il tout simplement indiqué après la rencontre à La Tribune.

« On a eu nos chances, encore, et on n'a pas été capable de les concrétiser, encore. Que dire de plus? Si on avait pu marquer un touché au premier quart, la pression aurait été sur eux. C'est plate on a eu plein d'opportunités. Je l'ai toujours dit, on a une défensive de championnat. On a une équipe qui mérite d'aller en séries, mais on n'y va pas. »

Partager

À lire aussi

  • Grand ménage chez le Vert & Or

    Sports

    Grand ménage chez le Vert & Or

    David Lessard ne sera pas de retour à la barre de l'équipe de football du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke, a appris La Tribune. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer