Les Cantonniers sans complexe

Les Cantonniers ont pris les devants 3-0 pour... (Spectre Média, André Vuillemin)

Agrandir

Les Cantonniers ont pris les devants 3-0 pour surprendre les meneurs de la section CCM, le Rousseau Royal, vendredi.

Spectre Média, André Vuillemin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Les Cantonniers de Magog avaient une défaite inexplicable à se faire pardonner et la commande était de taille avec le passage à l'aréna de Magog des meneurs de la section CCM, le Rousseau Royal de Laval-Montréal. Sans complexe, la formation magogoise l'a emporté 3-2 après avoir pris les devants 3-0.

Comme revirement de situation après une défaite de 8-2 à Gatineau contre l'Intrépide, avant-dernier au classement général, difficile de demander mieux. À commencer par le portier Rémi Poirier qui a fait amende honorable après avoir concédé trois buts sur quatre tirs lors de sa sortie précédente dans l'Outaouais. Hier soir, Poirier a été solide comme le roc. C'est seulement au troisième tiers sur le 29e tir des visiteurs que Poirier a concédé un premier but. Ces derniers ont inscrit leur dernier but avec neuf secondes à écouler au match alors qu'ils jouaient à six contre quatre.

« J'étais content que notre entraîneur des gardiens Alexandre Carrier me donne le feu vert pour me racheter. Au lieu de ruminer ma mauvaise sortie à Gatineau trop longtemps, on m'a donné la chance de me reprendre rapidement », mentionne celui qui a mérité la première étoile de la partie avec 37 arrêts, dont plusieurs alors que les Cantonniers avaient un joueur au cachot.

« Je m'assurais de bien voir où étaient placés leurs cinq joueurs, car ils tirent de partout et souvent sur réception. Ça fait du bien de rebondir », admet Poirier.

Alexandre Carrier n'a jamais hésité à faire confiance à son gardien de 15 ans. « Je lui ai dit de me montrer qu'il avait de la maturité et du caractère. C'est en plein ce que je viens de voir », a commenté Carrier.

Les vétérans

Les Cantonniers ont disputé cette partie sans les services de Justin Bergeron et Alexandre Couture, rappelés respectivement par Rouyn-Noranda et Val-d'Or dans la LHJMQ. En deuxième période, Jacob Graveline s'est blessé et n'est pas revenu au jeu.

« Les gars ont joué avec aplomb, détermination et de façon intelligente. Il commençait à manquer de monde sur le banc en troisième période. Il y a eu une baisse d'énergie, mais c'était prévisible dans les circonstances. Les gars ont très bien géré la situation », d'analyser Olivier Picard qui dirigeait l'équipe en l'absence de Félix Potvin

Au sommaire, les vétérans Olivier Mathieu et Jakob Breault ont sonné la charge. Le premier avec un but et une aide, tandis que Breault a été l'auteur du but qui a fait la différence. Zachary Cadorette avait ouvert la marque sur un jeu parfaitement orchestré par Jérémy Jacques et Félip Bourdeau.

Les Magogois seront en congé le reste de la fin de semaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer