Infaillibles Canadiens

Le but de Max Pacioretty n'aurait sans doute... (La Presse canadienne)

Agrandir

Le but de Max Pacioretty n'aurait sans doute pas été possible sans le travail d'Andrew Shaw, son nouveau coéquipier de trio, complété par David Desharnais. Shaw a amorcé le jeu dans le coin de la patinoire avant d'aller voiler la vue du gardien Ben Bishop.

La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Montréal

Deux séquences étaient en jeu jeudi soir : une positive pour le Canadien et une moins plaisante pour Carey Price. Et au bout du compte, tout s'est bien terminé autant pour la formation montréalaise que pour son gardien.

Le Canadien a poursuivi sur sa lancée victorieuse jeudi soir au Centre Bell en prenant la mesure du Lightning de Tampa Bay par le score de 3-1.

En déficit d'un but après 40 minutes, les hommes de Michel Therrien ont coulé leurs rivaux dans un intervalle d'un peu plus de quatre minutes au milieu de la troisième période, même si le Lightning a dominé cet engagement au chapitre des tirs au but, 14-8.

Alex Galchenyuk (2e), après une belle passe d'Andrei Markov en avantage numérique, Max Pacioretty (2e) et Torrey Mitchell (4e), dans un filet désert durant la dernière minute de jeu du troisième vingt, ont concrétisé cet autre gain du Canadien.

Le but de Pacioretty n'aurait sans doute pas été possible sans le travail d'Andrew Shaw, son nouveau coéquipier de trio, complété par David Desharnais. Shaw a amorcé le jeu dans le coin de la patinoire avant d'aller voiler la vue du gardien Ben Bishop.

« On connaît tous la chimie entre David et 'Patch', a noté Therrien, et Shaw se veut un bon complément pour aller avec eux. Andrew commence à jouer comme on l'anticipait. On le sent beaucoup plus impliqué dans le jeu et je trouve qu'il y a une belle complicité entre les trois. »

Cette victoire est survenue dans un contexte bien particulier puisque le Canadien avait joué à Brooklyn mercredi soir pendant que le Lightning logeait à Montréal depuis les petites heures de la nuit de mercredi, après avoir affronté Toronto mardi soir.

Pas de piles à plat

De plus, le Canadien avait également joué lundi. Il aurait été plausible, sinon compréhensible, que les piles soient à plat, mais ce ne fut pas le cas.

Therrien n'a pas manqué de le souligner lors de son point de presse.

« Beaucoup de crédit revient à ces gars-là, a-t-il déclaré au sujet de ses joueurs. Ce n'est pas facile de disputer des matchs aller-retour surtout quand tu as joué la veille sur la route. Le Lightning nous attendait à la maison et ce n'était pas une situation évidente. Les gars sont allés chercher toute l'énergie dont ils avaient besoin pour gagner ce match.

« Ce que j'apprécie, a-t-il ajouté, c'est que tout le monde fait son travail. Nos marqueurs ont marqué de gros buts. Quand on a pris l'avance, les joueurs défensifs ont fait le travail et Carey (Price) a réalisé de gros arrêts. »

Du coup, le Canadien (7-0-1) n'a toujours pas perdu en temps réglementaire en 2016-2017, et combiné avec son éclatant mois d'octobre de 2015, la formation montréalaise est devenue seulement la deuxième équipe dans l'histoire de la Ligue nationale à récolter au moins un point au classement lors de ses huit premières sorties et ce, lors de deux campagnes consécutives.

Les Sharks de San Jose avaient réalisé pareil tour de force lors des saisons 2012-2013 et 2013-2014.

Fin de disette pour Price

Par ailleurs, ce gain a sûrement fait plaisir à Carey Price, lui qui avait perdu ses sept derniers matchs (0-5-2) contre le Lightning. La dernière victoire de Price face à la formation floridienne remontait au 28 décembre 2013, 2-1 à Tampa Bay face à Bishop.

Price a livré un fort match, repoussant, au total, 30 tirs. Choisi première étoile de la rencontre, il n'a cédé que devant Alex Killorn, qui a fait dévier un tir de Victor Hedman vers la fin de la deuxième période.

« C'est vrai que nous n'avons pas toujours été chanceux contre le Lightning, mais il faut dire que Bishop a souvent très bien joué contre nous. Aujourd'hui, nous avons été en mesure de le battre à deux reprises », a déclaré Price.

Le Canadien a terminé le match avec 26 tirs.

Par ailleurs, le mois d'octobre continue d'être prolifique pour Michel Therrien. Depuis son arrivée à la barre en 2012-2013, et en excluant cette première saison, réduite à 48 matchs en raison d'un lock-out, le Canadien affiche un impressionnant dossier de 33-9-2.

Le Canadien tentera d'améliorer cette étincelante fiche en octobre alors qu'il accueillera les Maple Leafs de Toronto samedi soir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer