• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Vert & Or : garder la concentration malgré les enjeux de taille 

Vert & Or : garder la concentration malgré les enjeux de taille

Le porteur de ballon Simon Benoit et le... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Le porteur de ballon Simon Benoit et le secondeur de ligne David Fortier savent, tout comme les autres membres du Vert & Or et leurs amateurs, qu'ils devront vaincre le Rouge et Or pour la première fois de leur histoire s'ils souhaitent jouer au football une semaine de plus.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) L'enjeu est quand même de taille. Le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke doit battre le Rouge et Or de l'Université Laval pour une première fois en 13 ans s'il veut participer aux séries éliminatoires.

Effacer une disette qui dure depuis le 20 septembre 2003 ne sera certes pas une sinécure.

Pour les friands de statistiques, précisons que le Rouge et Or a remporté les 23 matchs disputés contre son rival sherbrookois depuis le retour du football à l'Université de Sherbrooke, à l'automne 2003.

Ça, les joueurs des deux équipes le savent. Les amateurs le savent. Tout le monde sur la petite planète foot universitaire est au courant.

N'en reste pas moins que s'il veut jouer au moins une semaine de plus, le Vert & Or doit trouver le moyen de gagner.

Être exclu des séries pour une première fois depuis 2009 ne serait certes pas une bonne nouvelle pour le programme et en premier lieu, pour le recrutement des futurs joueurs. La clé du succès d'un programme sportif.

Depuis 2003, le Vert & Or n'a raté les séries que cinq fois (2003, 2004, 2006, 2007, 2009).

« Personne ne veut ce scénario, c'est sûr. Disons simplement qu'on n'a pas passé notre semaine de préparation à penser à ça. Si ça devait être le cas, on en reparlera à ce moment », a dit l'entraîneur-chef David Lessard.

Bien se préparer

L'enjeu du match ne doit cependant pas obnubiler la préparation et l'exécution, dit le secondeur David Fortier.

« Pour être honnête, on approche le match de la même façon que tous les autres. Il faut se donner à fond, chaque jeu. On garde en tête que c'est un match des séries, qu'on est au bord du gouffre, que c'est un match qu'on ne peut se permettre de perdre. On garde ça tout près, mais assez loin aussi. Mais d'abord, on doit se concentrer sur le jeu présent et non projeter trop dans l'avenir. Oui, c'est un défi de faire fi de la température, du classement, du contexte, mais c'est notre job. »

S'il n'a inscrit que cinq points contre les Carabins dimanche dernier à Montréal, le Vert & Or a tout de même vu du positif dans ce match.

Malgré tout, le vétéran Simon Benoît et l'ensemble des joueurs de l'équipe reconnaissent qu'ils doivent davantage réussir de gros jeux pour l'emporter.

« Contre Montréal, ça a fait défaut. Il faut réussir le gros attrapé, faire le gros bloc quand c'est le temps. On s'est tiré dans le pied avec les revirements », a dit Benoît, qui disputera un dernier match à domicile, samedi.

« Ce sera leurs guts contre les nôtres samedi. On a eu un bon meeting toute l'équipe ensemble, afin d'être sur la même page, en mettant l'accent sur l'importance de faire les jeux. Chaque jeu. »

Contrairement au premier duel entre les deux équipes, c'est le vétéran, et finissant, Jean-Christophe Bourque St-Hilaire qui sera le quart partant.

À Québec, semaine 3, c'était le pivot recrue Alex Jacob-Michaud qui avait amorcé le match, avant d'être remplacé par le Beauceron, au début de la deuxième demie. Il n'a pas quitté le « Le principal défi de notre attaque, c'est la constance, la régularité. On est capable de faire de bonnes choses, mais pour que le tempo s'ajuste, il faut que tout le monde fasse son job. Suffit qu'il y ait un gars qui ne le fasse pas et ça déraille le train. Contre Montréal, on a eu une bonne performance de notre ligne offensive, et Jean-Christophe a montré qu'il pouvait lancer le ballon et faire toutes les passes qu'on lui demande. Il doit maintenant améliorer sa prise de décision », a poursuivi David Lessard.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer