Un Alexandre Couture 2.0 chez les Cantonniers

À sa première saison avec les Cantonniers en... (René Marquis)

Agrandir

À sa première saison avec les Cantonniers en 2015-2016, Alexandre Couture avait accumulé 16 points en 45 parties. Cette année, avec ses cinq buts, il a déjà égalé sa production de l'an passé.

René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) C'est le jour et la nuit pour Alexandre Couture chez les Cantonniers de Magog. Même s'il a raté six parties, le hockeyeur natif de Granby occupe le second rang des compteurs de son équipe, tout juste derrière Félip Bourdeau, avec 12 points en seulement neuf parties.

À sa première saison dans l'uniforme magogois en 2015-2016, Couture avait accumulé 16 points en 45 parties. Cette année, avec ses cinq buts, il a déjà égalé sa production de la saison dernière.

Lorsqu'on lui demande comment il explique cette métamorphose, Alexandre Couture a une réponse toute prête.

« Tout est une question de confiance. Je l'étais beaucoup moins à ma première saison ici à 15 ans avec beaucoup plus de joueurs de 16 ans et plus expérimentés autour de moi. J'ai eu de bonnes discussions avec notre entraîneur Félix Potvin qui sait comment tirer le maximum de tous ses joueurs. Il m'a confié un rôle beaucoup plus important. Jusqu'à maintenant ça se déroule bien, mais dans le hockey, il ne faut rien tenir pour acquis. Je travaille toujours dans le but d'améliorer tous les aspects de mon jeu », soutient celui qui appartient aux Foreurs de Val d'Or dans la LHJMQ.

Val-d'Or

Justement, tout a basculé du bon côté de la clôture au camp des Foreurs pour l'attaquant des Cantonniers. « Je me suis présenté là-bas sans trop savoir à quoi m'attendre. Faut croire que l'entraîneur Mario Durocher des Foreurs a aimé ce qu'il a vu de moi puisque je suis resté au camp très longtemps et j'ai déjà disputé neuf rencontres avec eux depuis le début du calendrier régulier. J'ai eu droit à un temps de glace correct pour un joueur rappelé du midget AAA. Chaque fois, c'est un plus pour ma confiance », estime Couture.

Or, à faire la navette aussi souvent entre Magog et Val-d'Or, n'existe-t-il pas un danger que Couture finisse par se blaser à jouer midget AAA?

« Je vais jouer où mes services sont requis et je ne m'ennuie pas du tout avec les Cantonniers même si j'ai goûté au junior majeur. Mes responsabilités sont plus grandes à Magog où l'équipe est jeune. C'est justement ce qui me plaît. Les gars de 15 ans, les recrues, veulent apprendre et ils sont attentifs aux conseils des vétérans. Ça me tient à coeur. Je veux être utile par mon rendement, mon travail et le leadership en général dont je peux faire preuve », confie celui qui avait fait son stage bantam avec les Harfangs du Triolet avant de graduer chez les Cantonniers.

Vendredi soir, Couture et ses coéquipiers renoueront avec leurs partisans après un séjour de quatre joutes à l'étranger. Pour ce retour à la maison, les Magogois accueilleront le Rousseau Royal de Laval-Montréal, meneur au classement de la section CCM.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer