Sherbrooke, capitale canadienne du cyclocross

Pour le cycliste Pierre-Olivier Boily, l'objectif est ambitieux, mais... (Archives La Tribune, Julien Chamberland)

Agrandir

Archives La Tribune, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Pour le cycliste Pierre-Olivier Boily, l'objectif est ambitieux, mais réalisable : Sherbrooke a tous les atouts pour devenir la capitale nationale du cyclocross.

Et Sherbrooke obtient une merveilleuse vitrine en sens, elle qui présentera les Championnats canadiens de cyclocross pour les deux prochaines années, un événement d'envergure qui monopolisera le parc Jacques-Cartier pour sa première édition, du 4 au 6 novembre prochains.

La tradition du cyclocross à Sherbrooke ne date pas d'hier. Plusieurs championnats québécois ont même été tenus en ville, au parc Victoria.

Mais le déménagement de l'événement autour du Lac des Nations laissait entrevoir des possibilités de visibilité encore là insoupçonnées.

Pour les néophytes, le cyclocross est une discipline reconnue par Cyclisme Canada, qui mixte le vélo de montagne, le vélo sur route, le BMX et la course à obstacles.

Les participants s'élancent sur un parcours en boucle de 3km, ponctué d'obstacles à franchir, du bac à sable aux montées où ils devront porter leur vélo à l'épaule.

Sherbrooke est d'ailleurs la seule ville où ce genre d'obstacles est imposé aux coureurs.

Quelque 300 participants par jour sont attendus pour la durée de l'événement.

Les olympiens Geoff Kabush, Léandre Bouchard - qui a gagné trois médailles  lors des Jeux du Canada 2013 de Sherbrooke en vélo de montagne - et Raphaël Gagné, seront aussi de la partie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer