Lutte à finir pour le Vert & Or

Le receveur Frédéric Caron et l'ensemble des joueurs... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Le receveur Frédéric Caron et l'ensemble des joueurs du Vert & Or devront faire preuve de constance samedi s'ils veulent venir à bout des Carabins de l'Université de Montréal.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) En plein coeur d'une lutte à finir entre trois équipes qui veulent participer aux séries éliminatoires du football universitaire québécois, le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke débarquera dimanche à Montréal dans l'optique de gagner le match, sans porter attention à autre chose.

Car l'autre chose, dans le petit monde du football universitaire, c'est le sprint pour la première place au classement cumulatif que se livrent le Rouge et Or de l'Université Laval (5-1) et les Carabins de l'Université de Montréal (5-1). Les deux équipes sont à égalité non seulement par leur fiche identique, mais à bien d'autres niveaux également, s'étant divisé leurs deux affrontements cette saison.

On est rendus à un point tel que Montréal a l'avantage au bris d'égalité, car il a accordé moins de points que Québec, jusqu'ici. Dix, pour être plus précis.

Et, comble d'ironie, le Vert & Or affrontera Montréal et Québec pour clore son calendrier 2016.

Le Vert & Or, fauteur de trouble?

« On ne regarde pas vraiment ce qui se passe entre Montréal et Québec. Les possibilités de voir l'un ou l'autre terminer au sommet du classement, on s'en fiche un peu pas mal. On a un match à gagner, dimanche à Montréal. On veut participer aux séries. Le reste... », a dit d'entrée de jeu l'entraîneur-chef des Verts David Lessard.

En fait, s'il y a un match que les Sherbrookois regarderont probablement avec plus d'intérêt, c'est le duel entre les Redmen de McGill et les Stingers de Concordia, samedi.

Sherbrooke, Concordia et McGill sont tous à égalité avec une fiche de 3-3. Sherbrooke a l'avantage du bris contre ces deux équipes, ayant gagné aux points en deux affrontements contre McGill et ayant battu Concordia la semaine passée.

Ainsi, une victoire de Concordia assurerait presque une place en séries au Vert & Or.

« On joue notre meilleur football de la saison, présentement. C'est cliché, mais on se concentre sur nous. On sort d'une grosse victoire contre Concordia, une victoire remplie de positif. On s'en va à Montréal pour gagner le match. On le répète, on n'a pas de complexe », a ajouté David Lessard.

Vert & Or et Carabins se sont rencontrés une fois cette saison, une victoire de 27-20 des Montréalais sur le gazon naturel de Sherbrooke. Un match qui était pourtant dominé à la demie par le Vert & Or. Montréal a su s'ajuster, par la suite, dominant notamment le dernier quart.

« Il faudra rester constants, c'est sûr, et c'est un de nos problèmes cette saison. Contre Montréal, on est partis forts, mais on a baissé de régime ensuite. Contre Concordia, ce fut le contraire. Il faut trouver le bon équilibre », a dit le demi défensif Keith Sanscartier.

« Contre une équipe comme Montréal, on ne peut pas s'attendre à avoir plusieurs chances de marquer, c'est pourquoi il faut faire avancer les chaînes et conclure nos séquences offensives avec des touchés. Le ballon m'a trouvé davantage depuis le début de la saison, mais on a quatre bons receveurs ici. On sait ce qu'on est capables de faire », a dit le receveur Frédéric Caron (27 attrapés pour 454 verges et un touché).

Si l'attaque sherbrookoise a mieux fait au cours des derniers matchs, elle n'a tout de même généré que cinq touchés par la voie des airs, alors que l'attaque au sol en a produit six.

« Fred est le receveur le plus occupé, mais c'est en grande partie à cause du travail d'Oumar Touré et de Jean-Raphaël Moisan, entre autres. Depuis quelques matchs, on assiste à l'émergence d'Oumar qui, à l'aide de son physique imposant, est une belle cible en milieu de terrain. Ça nous donne des options de plus », a analysé M. Lessard.

Ce dernier s'est également dit emballé par la prestation de ses deux porteurs de ballon Isaac Lauzon et Gabriel Polan, qui ont tous deux connu un grand match contre Concordia, dit-il.

Le match est prévu à 12 h, au CEPSUM de l'Université de Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer