• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Les Cougars veulent le laissez-passer pour la première ronde des séries 

Les Cougars veulent le laissez-passer pour la première ronde des séries

Les Cougars du Collège Champlain complètent une autre... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Les Cougars du Collège Champlain complètent une autre saison remplie de succès.

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) « Le scénario le plus facile, c'est de gagner notre dernier match. Comme ça, on va obtenir une semaine de congé à la fin de la saison et aboutir directement en demi-finale ».

Les Cougars du Collège Champlain complètent une autre saison remplie de succès et ce, même s'ils ont eu une importante rotation de personnel à l'issue de leur saison parfaite de 2015.

Avec leur convaincante victoire de 47-21 samedi contre Limoilou, les Cougars montrent une fiche de 7-1, bonne pour le premier rang du classement québécois en football division 1, à égalité avec le Notre-Dame du Notre-Dame-de-Foy.

Puisque les Cougars ont battu le Notre-Dame un peu plus tôt cette saison (victoire de 29-27 lors de la semaine 4), ils posséderaient l'avantage du bris advenant que les deux clubs terminent avec la même fiche à la fin de la saison.

Mais voilà, les Cougars accueillent vendredi André-Grasset qui, tout doucement, est installé derrière les Cougars et le Notre-Dame au classement, avec une fiche de 6-2.

Une victoire de Grasset vendredi compliquerait pas mal le scénario pour la tant convoitée semaine de congé.

« On n'a pas eu de semaine de congé pendant la saison, donc pas eu le temps de reposer les gars un peu. Comme tout le monde, on a des bobos ici et là, mais cette semaine serait appréciée, surtout à cause du fait qu'on accéderait tout de suite à la demi-finale. Pour nous, le match contre Grasset, c'est un match éliminatoire, vendredi, un match de quart de finale », a indiqué l'entraîneur-chef des Cougars, Jean-François Joncas.

Ce sera le seul affrontement en saison régulière 2016 entre les deux clubs.

« On les observe sur vidéo et c'est une équipe qui a beaucoup d'armes offensives, de très bons receveurs, un très bon porteur en Samuel Makwanda, qui était avec Équipe Canada en Chine. Ces gars-là amassent beaucoup de verges après l'attrapé. Leur tertiaire est aussi excellente, entre autres avec Bruno Lagacé, qui lui aussi était avec Équipe Canada. C'est une équipe complète. »

La semaine de préparation qui attend les Cougars servira également d'évaluation pour le personnel d'entraîneur pour savoir qui de Guillaume Renaud-Dumoulin ou de Thomas Bolduc amorcera la rencontre de vendredi au poste de quart.

Renaud-Dumoulin a amorcé les deux derniers matchs.

« Je ne sais pas, on va voir, ça va se décider à l'entraînement. Les deux se débrouillent très bien, et ils sont différents dans ce qu'ils nous apportent. On laisse la compétition ouverte. »

Samedi, c'est le receveur de passes Uunda Oboo, un ancien des Rebels de La Montée, qui a épaté, avec sept attrapés, deux touchés et 147 verges de gain.

« Il a connu un match spectaculaire, probablement son meilleur en trois ans avec nous. C'est un joueur spécial. À 6'03 et plus de 200 livres, c'est un receveur polyvalent. Il va juste continuer à s'améliorer. »

Les Volontaires se rapprochent des séries

Bien peu d'amateurs accordaient ne serait-ce que de toutes petites chances aux Volontaires du Cégep de Sherbrooke de participer aux séries d'après-saison au football collégial division 2 il y a trois semaines à peine. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le portrait a changé de façon drastique depuis ce temps.

Avec une fiche de 1-4, les Volontaires éprouvaient alors toutes sortes de difficultés à se mettre en marche, notamment à l'attaque, entre autres à cause des nombreuses blessures qui ont affligé l'équipe.

Mais depuis que la troupe de l'entraîneur-chef Marc-André Desrochers est en meilleure santé, les résultats sont au rendez-vous.

Avec leur convaincant gain de 50-26 face aux Triades de Lanaudière samedi à Sherbrooke, les Volontaires ont remporté une troisième victoire consécutive et, avec leur fiche de 4-4, ils se retrouvent désormais seuls au cinquième rang du classement en division 2.

Si elles n'étaient qu'un mirage il y a quelques semaines, les séries sont désormais à portée de main des Volontaires.

Les choses ne sont toutefois pas encore coulées dans le ciment pour les Volontaires, qui concluent leur saison contre les Nordiques de Lionel-Groulx, cette fin de semaine. Lionel-Groulx, en vertu de sa fiche de 7-1, trône au sommet du classement, à égalité avec le Noir et Or de Valleyfield.

La victoire est donc loin d'être acquise.

Et derrière les Volontaires, on retrouve Trois-Rivières, Édouard-Montpetit et Thetford Mines qui affichent tous une fiche de 3-5. Des équipes qui ont une fin de saison un peu plus clémente, dans certains cas.

« On est dans les formalités pour l'instant, je suis justement à regarder les différents points du règlement relatif au bris d'égalité pour le RSEQ. Et même si on complète la saison à 4-5, on a de bonnes chances de faire les séries », a dit l'entraîneur Desrochers.

« Notre séquence actuelle est très intéressante, ça fait trois matchs que l'on remporte de façon convaincante, en inscrivant chaque fois plus de 33 points. On travaille fort chaque semaine en préparation, on exécute le plan de match à perfection et ça rapporte. »

« On a pris un excellent rythme depuis quelques semaines, surtout en attaque. Le porteur Jean-Simon Gouin Verret et le quart Maxime Bouffard sont de retour, on peut enfin prendre un certain rythme, ce qui très important pour une attaque. On a eu beaucoup de blessures à ces deux positions depuis le début de l'année. On est bien content de pouvoir enfin appuyer notre défensive, qui fait un solide boulot depuis le début de l'année. »

Le quart-arrière Maxime Bouffard a complété son match de samedi avec 18 passes complétées en 32 pour des gains de 332 verges, trois passes de touché et un touché inscrit au sol.

Ses cibles préférées ont été Nicolas Baillargeon (cinq attrapés, 125 verges et un touché), de même que Marc-Étienne Dupont (quatre attrapés pour 103 verges et deux touchés).

Au sol, Gouin-Verret a été dominant, avec 34 courses, 196 verges de gain et deux touchés.

« On ne change rien pour la semaine à venir. Ça fait plus d'un mois qu'on est dans cette situation de gagner à tout prix. Les gars savent ce qu'ils ont à faire. »

Francis Perron, avec deux rabattements du quart et 6,5 plaqués, de même que les deux interceptions de Marius Massé-Vincelette et de Benjamin Roy-Ménard, ont grandement aidé la défensive des Verts.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer