Des révélations chez le Phoenix

Malgré les insuccès du Phoenix sur le plan... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Malgré les insuccès du Phoenix sur le plan collectif, les recrues comme Anderson MacDonald se sont bien défendues en ce début de saison de leur formation.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le Phoenix a passé à travers les premiers jours du calendrier 2016-2017 qui ne s'annonçaient pas de tout repos. Après avoir affronté les puissances de la LHJMQ lors des huit premiers matchs, les Sherbrookois voient poindre à l'horizon des adversaires moins coriaces ainsi que des semaines moins chargées.

Avec un dossier de trois victoires, quatre défaites et un revers en fusillade, les Oiseaux se trouvent au 14e rang du circuit Courteau. Mais le pire pourrait être derrière eux.

« On a tout de même bien fait, mais on aurait aimé avoir une victoire ou deux de plus, soutient l'entraîneur Stéphane Julien, tout en admettant que les meilleurs joueurs adverses et ceux du Phoenix participaient aux différents camps professionnels lors de la première semaine. On aurait mérité les deux points à Val-d'Or et peut-être aussi lors de la fusillade contre les Cataractes. Affronter les Huskies de Rouyn-Noranda deux fois en début de saison, c'est difficile. Mais on a bien commencé la saison avec un gain à Rouyn-Noranda et on s'est bien débrouillés contre Saint-Jean et Shawinigan. On ne s'est jamais fait déclasser. »

Les premières semaines ont permis à Stéphane Julien de mieux évaluer son équipe.

« On a découvert nos forces et nos faiblesses, dit-il. Ce qui est intéressant, c'est de voir nos jeunes bien performer malgré leurs lacunes. Ils ont bien fait contre les grosses équipes. Le réveil de nos vétérans est aussi rassurant. Nos gros canons ont connu un lent début de saison, ce qui a peut-être fait la différence entre la victoire et la défaite. »

Nous savons aussi à quoi nous attendre de la part des nouveaux venus du Phoenix.

« Ça va beaucoup mieux avec nos deux Européens. Ils ont connu leur part de difficulté, mais Yaroslav Alexeyev a beaucoup progressé et il patine beaucoup plus avec la rondelle. Marek Zachar doit quant à lui retrouver sa confiance », précise le pilote du Phoenix.

Une ligne directrice à suivre

Les recrues ont eu leur mot à dire lors du début de saison de leur formation. Et le Phoenix tient à les utiliser le plus souvent possible.

« Au début de la saison, Jocelyn Thibault et moi avions dressé une feuille de route puis on le savait que ça allait être difficile pour commencer, mais on tient à développer nos jeunes à l'interne en leur donnant du temps de glace. Yann-Félix Lapointe, Vincent Lampron et Benjamin Tardif et Nicolas Roy sont utilisés régulièrement et ne déçoivent pas. Même chose pour Anderson MacDonald. Ce serait trop facile de juste miser sur nos vétérans, mais on pense au futur et on tient à former nos leaders de demain », clame Julien.

Hugo Roy utilisé à toutes les sauces

Le hockeyeur de Cookshire-Eaton Hugo Roy fait écarquiller les yeux en ce début de campagne. Roy semble être l'un des joueurs préférés de l'état-major sherbrookois.

« Il est probablement notre attaquant le plus utile. Il est premier dans la ligue en ce qui concerne les mises en jeu, il fait un bon travail en désavantage numérique et il joue même en supériorité numérique. Il a gagné 130 mises en jeu sur 200. Je n'ai jamais vu ça. Je pensais qu'il allait ralentir, mais on ne dirait pas. Ce joueur a de la classe et se comporte super bien. C'est le genre de joueur que l'on recherche chez le Phoenix. »

Fitzpatrick répond aux attentes

Avant le lancement des activités de 2016-2017, les amateurs se demandaient bien s'ils allaient avoir droit au Evan Fitzpatrick inconstant comme à ses débuts dans la LHJMQ ou bien au Evan Fitzpatrick dominant, comme il l'a été en séries contre les Cataractes de Shawinigan.

« Evan est notre joueur-clef et il nous permet de gagner chaque match, souligne l'entraîneur adjoint Benoit Desrosiers. Il est un leader et il a compris beaucoup de choses dans le passé. Il a livré la marchandise en séries et il continue dans la même voie. Il sait ce que ça prend pour jouer comme un professionnel. Il s'entraîne fort, il a connu un bon camp avec les Blues de St-Louis et ses arrêts changent l'allure d'une partie. »

Encore les blessures

Le mauvais sort s'acharne sur la troupe de Stéphane Julien. Encore une fois, les Oiseaux doivent composer avec de nombreuses blessures.

Brock McLeod n'a pas disputé un seul match étant atteint d'une mononucléose, Nicolas Poulin s'est fait opérer au genou. Kevin Gilbert a subi une fracture à la main, Skylar Strumas demeure sur le carreau à cause d'une commotion cérébrale. Et on en passe...

« On parle de traumatismes, pas de blessures à l'aine par exemple, note Benoit Desrosiers. Les virus et les traumatismes sont difficiles à éviter. On n'est pas chanceux depuis le début de la saison, mais on doit s'y faire. Les gars sont en forme et sont bien préparés. On vient de jouer quatre matchs en six soirs et notre meilleur match a été le quatrième. On ne les lâchera pas là-dessus et on a hâte d'avoir un alignement complet, ce qui est plutôt rare dans le hockey d'aujourd'hui. »

////

Danny Coulombe, un ailier de 19 ans des Montagnards de Sainte-Agathe, s'est joint au Phoenix à titre de joueur affilié.

« Il est le deuxième meilleur compteur de la Ligue de hockey junior AAA du Québec. Il brûle la ligue et nos dépisteurs n'ont que de bons commentaires sur lui. Il a 17 buts et 11 passes en 11 parties. Il nous permettra de combler en partie la perte de nos joueurs blessés et de la recrue Anderson Macdonald qui participera au Challenge mondial des moins de 17 ans », informe Jocelyn Thibault, directeur général.

////

Olivier Schingh-Gomez a reçu jeudi deux matchs de suspension pour son coup de bâton à l'endroit de David Henley, qui se trouvait alors au sol après qu'il l'eut frappé par-derrière. Le tout est survenu mardi contre les Foreurs de Val-d'Or.

////

Médérick Racicot des Foreurs est suspendu quatre matchs pour sa mise en échec illégale sur Hugo Roy du Phoenix.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer