Les Gaiters n'ont pas abandonné

Le jeune quart-arrière Jaeden Marwick s'impose tranquillement chez... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Le jeune quart-arrière Jaeden Marwick s'impose tranquillement chez les Gaiters

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Même s'ils montrent une fiche d'une seule victoire et quatre revers, les Gaiters de l'Université Bishop's n'ont pas lancé la serviette sur la saison 2016. Malgré un dernier rang au classement et des chances minimes de participer aux séries, les Gaiters voient dans leur fin de saison l'opportunité de bâtir pour la saison 2017.

Et c'est dans cet état d'esprit que les Gaiters accueilleront les Redmen de McGill vendredi soir au Coulter Field de l'Université Bishop's.

Les deux équipes en seront à un deuxième duel en saison 2016, le premier s'étant soldé par une victoire convaincante de 43-9 des Redmen.

Une victoire des Gaiters leur permettrait non seulement de rejoindre McGill au classement, elle assurerait pratiquement une place en séries au Vert & Or de l'Université de Sherbrooke.

McGill et Sherbrooke sont à égalité avec une fiche cumulative de 2-3.

Parmi les points positifs de cette saison en cours, l'émergence du jeune quart-arrière Jaeden Marwick.

L'utilisation du jeune quart originaire de Regina en Saskatchewan est encore évaluée avec soin par le personnel d'entraîneur, mais le potentiel du jeune homme ne fait pas de doute.

Un électrochoc

Jusqu'à présent, c'est le jeune vétéran Mathieu Demers qui amorce les matchs à titre de pivot, avant de céder sa place à Marwick, qui en est à une première campagne avec les Mauves.

Et le résultat de ce changement a eu l'effet d'un électrochoc pour les Gaiters : en quatre matchs, le jeune homme a complété 70 passes en 122 tentatives (57,4 %) pour des gains de 840 verges, avec cinq passes de touché et autant d'interceptions.

« On s'améliore tranquillement. Jaeden va bien, il s'améliore, tout comme le jeu de la ligne offensive. Ce qui nous encourage, c'est qu'on va pouvoir travailler avec Jaeden pour encore plusieurs années », a dit l'entraîneur-chef Kevin Mackey.

Pour contrer McGill et espérer la victoire vendredi, les Gaiters devront d'abord et avant tout gagner la bataille des unités spéciales.

« Le but avoué, c'est de placer les Redmen en situation de deuxième essai et long, et par la suite, de profiter d'un positionnement avantageux sur le terrain. Notre botteur Vincent Dubé fait un super boulot, il a même été nommé joueur de la semaine récemment, lui qui a réussi sept de ses huit tentatives de placement cette année. »

Avec 80 points marqués jusqu'ici en cinq matchs, les Gaiters surpasseront bientôt leur production offensive des deux dernières années (82 points en 2014 et 89 points en 2015).

« Notre objectif principal contre les Redmen sera de limiter ces petits jeux de passes qui se sont transformés en gros jeux, lors du premier match. Ils lancent rapidement le ballon et leur quart (Félix Paquette-Perrault), prend de bonnes décisions. Nos gars savent à quoi s'attendre pour ce deuxième affrontement. On a réussi cinq sacks du quart la dernière fois, il faudra faire de même, et mieux, vendredi », a dit le coordonnateur défensif Marc Loranger.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer