Les Volontaires dans la course

William Inglis-Groulx (1) des Volontaires du Cégep de... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

William Inglis-Groulx (1) des Volontaires du Cégep de Sherbrooke à évité le plaqué de Miguel Thibault (33) des Griffons du Cégep de l'Outaouais pour filer vers la zone des buts pour le touché.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Condamnés à gagner s'ils souhaitent garder espoir d'être des séries éliminatoires, les Volontaires du Cégep de Sherbrooke ont signé une deuxième victoire de suite pour la première fois en deux ans samedi, l'emportant 33-17 contre les Griffons du Cégep de l'Outaouais.

« Chaque semaine, ce sont les séries pour nous en ce moment, a déclaré l'entraîneur-chef Marc-André Desrochers. Je suis très content des joueurs, ils ont été opportunistes et ont bien exécuté le plan de match qu'on avait. »

« Ça fait vraiment du bien d'avoir un momentum, pas juste au niveau d'une partie, mais au niveau d'une saison. On apprend à jouer à ça, à gagner. Je crois que les gars sont capables d'apprendre les leçons », a-t-il ajouté.

Avec Intensité

La défensive des Verts a fait preuve d'une extrême pugnacité contre la deuxième équipe au classement du Réseau du sport étudiant du Québec, étant la source de nombreux revirements pavant la voie à la troisième victoire de l'équipe cette saison. Une intensité qui devra être maintenue pour prolonger la série de succès des Sherbrookois au dire de Desrochers.

« Notre défensive, c'est une unité spectaculaire qui converge vers le ballon, qui est très rapide et capable de créer des revirements. C'est ce qu'ils ont fait aujourd'hui [samedi] et on a besoin d'une défensive comme ça semaine après semaine. Je lève mon chapeau au coordonnateur défensif Vincent Renart qui travaille très fort. »

Alors que les Griffons se trouvaient à 20 verges de la zone de but sherbrookoise, Marius Massé Vincelette a intercepté le ballon à la ligne de 10 avant de le retourner sur une distance de 90 verges pour le majeur et lancer les Volontaires en avant pour de bon à la fin du deuxième quart. À 13-7 en faveur des Volontaires, les problèmes ne faisaient que commencer pour les visiteurs. Moins de deux minutes avant la mi-temps, la défensive sherbrookoise a réalisé un autre larcin au détriment du quart Olivier Sabourin pour permettre au botteur Jacob Camiré d'ajouter trois points à l'avance des locaux.

Après avoir mis la table pour une passe de touché de Maxime Bouffard au troisième quart grâce à un ballon recouvert près de la zone de but du Cégep de l'Outaouais, la défense a récidivé avec un touché au quatrième quart par l'entremise de Philippe-Andrew Pinkos, ce qui mettait définitivement le match hors de portée des Griffons.

« Il faut bâtir là-dessus et continuer sur notre élan. Il faut garder la même énergie lors des prochains matchs », affirme de son côté Massé Vincelette.

Avec cette victoire, les hommes de Marc-André Desrochers se sont installé du même coup au septième et dernier rang donnant accès au bal automnal à égalité avec deux équipes, deux points devant les prochains visiteurs du plateau Sylvie-Daigle samedi, les Triades de Lanaudière.

« La semaine prochaine, ça va être encore plus serré et encore plus émotif  », indique Marc-André Desrochers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer