Roulier souhaite se surpasser

Sur le coup de 15 heures vendredi et... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Sur le coup de 15 heures vendredi et pendant une durée de 24 heures, Sébastien Roulier fera l'ascension du mont Orford sans arrêt et tentera de battre son record de l'an dernier alors qu'il avait effectué 25 montées et descentes.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Fibrose Kystique Québec et l'ultramarathonien Sébastien Roulier feront équipe à compter de 15 heures vendredi à l'occasion de la première édition du Défibrose mont Orford.

Sur le coup de 15 heures et pendant une durée de 24 heures, Roulier fera l'ascension du Mont-Orford sans arrêt et tentera de battre son record de l'an dernier alors qu'il avait effectué 25 montées et descentes.

« L'année dernière, l'objectif était de monter et descendre la montagne 20 fois. Je me suis rendu à 25 en me disant que le prochain à s'essayer aura la vie un peu plus dure. Ça s'adonne que le prochain, c'est moi. Ça m'apprendra », avait confié récemment à la blague Sébastien Roulier.

Pour sa première expérience de 24 heures du mont Orford, Roulier n'avait jamais pris le temps de s'allonger ou de relaxer en route vers son exploit. Il y a fort à parier qu'il évitera encore de faire la sieste cette année.

Samedi, Roulier ne sera pas le seul à s'exécuter puisqu'à compter de neuf heures le matin, la population sera invitée à imiter le pédiatre de Sherbrooke. Il sera possible pour les gens de faire l'ascension de la montagne tant et aussi longtemps qu'ils le désireront. Athlètes de haut niveau comme les coureurs du dimanche pourront faire l'aller-retour dans la montagne en équipe, en famille ou en solo. Il va sans dire que Sébastien Roulier va apprécier cette compagnie pour ses six dernières heures en piste.

Il est prévu que Sébastien Roulier terminera ses 24 heures d'ascension à 15 heures, en même temps que les participants du Défibrose samedi.

Mentionnons que les fonds amassés dans le cadre du Défibrose serviront à financer la découverte éventuelle d'un traitement pour guérir la fibrose kystique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer