Les Gaiters brisent la glace

Le quart des Huskies de Saint-Mary's Brock Berglund... (Spectre média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Le quart des Huskies de Saint-Mary's Brock Berglund (16) reçoit une bonne protection de sa ligne à l'attaque sur ce jeu. Les visiteurs au Coulter Field sont retournés à la maison avec une défaite crève-coeur de 30-29.

Spectre média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les Gaiters de l'Université Bishop's ne pouvaient pas choisir meilleur moment pour remporter un premier match en tout près d'un an.

Alors qu'on honorait Bruce Coulter sur le terrain qui porte son nom, les Gaiters ont gagné un premier match en 2016. Les hommes de Kevin Mackey ont battu les Huskies de Saint-Mary's par 30-29 samedi.

Ironiquement, la dernière victoire des Gaiters fut inscrite le 26 septembre 2015, contre ces mêmes Huskies, mais cette fois dans les Maritimes.

Bishop's a réalisé une remontée spectaculaire en marquant deux touchés dans les 10 dernières minutes de jeu, dont la deuxième passe de touché du quart Jaeden Marwick à Zach Graveson, alors qu'il ne restait que 30 secondes au tableau.

Le jeune Marwick, qui a pris la relève du vétéran de deuxième année Mathieu Demers, a lancé pour 319 verges de gain et deux touchés et une interception. Une prestation offensive d'un quart-arrière qu'on n'avait pas vu depuis longtemps chez les Mauves.

Mine de rien, les Gaiters (1-3) ne se retrouvent qu'à un match de Sherbrooke, McGill et Concordia (2-2), au classement québécois du football universitaire.

« Oui, c'est une grosse victoire, mais on veut continuer à gagner. On est contents, mais on n'est pas satisfaits. J'aime mon équipe, elle est remplie de talent. Les gars ont travaillé fort et enfin, on a réussi à marquer des points », a dit l'entraîneur-chef Kevin Mackey.

« Trop souvent, on se coule nous-mêmes à cause des punitions et des erreurs. Ce fut le cas contre McGill et Sherbrooke plus tôt cette saison. Encore samedi, on a écopé de 167 verges de punition, c'est beaucoup trop! En même temps, ce fut un match très intense et physique contre les Huskies. »

« On a franchi une première étape avec cette première victoire, mais on ne veut pas en rester là. Notre attaque s'est mise en marche et on a réussi quelques gros jeux sur les unités spéciales. Il faut poursuivre. »

Le brio du jeune quart Marwick forcera-t-il la main des entraîneurs?

« On va en parler cette semaine, je ne sais pas encore. C'est plus naturel pour lui de lancer le ballon, et il est aussi très mobile. Mathieu, lui, c'est notre général à l'attaque, il connaît bien notre système. Chose certaine, on va prendre la meilleure décision pour l'équipe. Les deux gars nous apportent quelque chose de différent. »

Les Gaiters se frottent aux Stingers de Concordia, samedi.

« C'est une équipe explosive, qui a un bon noyau de joueurs. Je maintiens qu'on n'est pas loin de toutes ces équipes. Si on prend moins de punitions et qu'on réduit les revirements, on se donne une chance », a conclu Kevin Mackey.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer