Victoire dramatique des Blue Sox

Les Blue Sox de Thetford Mines seront de... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Les Blue Sox de Thetford Mines seront de la finale de la Ligue de baseball majeur du Québec pour une cinquième année d'affilée en vertu d'une victoire in extrémis de 7-6 hier sur les Expos de Sherbrooke dans le septième et match ultime de cette série demi-finale. Sur la photo: Samuel Domingue des Blue Sox et Eddie Lantigua des Expos.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Nadeau

(Thetford Mines) Les Blue Sox de Thetford Mines seront de la finale de la Ligue de baseball majeur du Québec pour une cinquième année d'affilée en vertu d'une victoire in extrémis de 7-6 hier sur les Expos de Sherbrooke dans le septième et match ultime de cette série demi-finale.

Malgré un retard de quatre points des siens en fin de septième, l'entraîneur Dominic Bolduc y croyait toujours. « Dans le livre des probabilités du baseball, il y avait peu de chance que ça arrive. Tu accordes trois points et c'est la tête entre les deux jambes. J'ai dit précisément aux gars, on ne va pas sacrifier toute notre saison pour perdre ici. On va au moins tout donner. C'est ça qui est plaisant avec cette équipe-là. Ces belles petites, ils leur donnent une signification. »

Les Expos avaient inscrit trois points en début de septième pour se donner une avance de 6-2. À leur tour au bâton, les Blue Sox ont profité de deux erreurs des Kelvin Delgado sur des roulants à l'avant-champ pour créer l'égalité et remporter et marquer le point victorieux. Leur remontée incroyable s'est fait face aux lanceurs Guillaume Leblanc, Elixander Fernadez et Jaco Gosselin-Deschênes.

Auparavant les Blue Sox n'avaient pas fait grand-chose face à Yan Fortin. « Dans le reste du match, on était ébranlé et je n'ai pas peur de le dire. On jouait avec la peur. C'était évident, mais ultimement, quand ça comptait on l'a fait », a mentionné Dominic Bolduc.

L'entraîneur Alexandre Messier avait peine à trouver les mots pour expliquer cette défaite crève-coeur. « Ce n'est pas explicable. On menait par quatre points. J'étais convaincu qu'on était correct. On a fait les bons changements et des erreurs qui nous ont coûté le match. C'est tout. »

Dominic Bolduc en avait cependant contre Eddie Lantigua et il a été virulent face au joueur des Expos. « C'est une chose que je ne fais jamais, mais de toute cette équipe-là (Expos), il y a un joueur que je déteste et c'est Eddie Lantigua à cause de sa façon de voir et de détruire le baseball à mes yeux. Il l'a prouvé encore ce soir (hier) », de dire l'entraîneur.

« Quand le match s'est terminé, il a sacré son camp et il n'a pas donné la main à l'autre équipe. C'est jaune de sa part. Dans cette série-là, s'ils étaient venus nous voler ça ici, aller donner la main à l'équipe que je déteste le plus dans cette ligue, ça m'aurait fait mal au coeur. » Michel Simard a lancé tout le match et il a mérité sa deuxième victoire des séries même s'il n'a pas été au sommet de sa forme. La finale devrait débuter demain vendredi ou samedi à St-Jean-sur-Richelieu contre les Pirates.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer