Stéphane Robidas, Cantonnier à jamais

C'est accompagné de sa famille que Stéphane Robidas... (Spectre média, Julien Chamberland)

Agrandir

C'est accompagné de sa famille que Stéphane Robidas a fait son entrée dans l'histoire des Cantonniers, dimanche.

Spectre média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Stéphane Robidas fait maintenant partie de l'histoire des Cantonniers de Magog à tout jamais. L'organisation magogoise a profité de son ouverture locale dans la Ligue de développement midget AAA du Québec pour retirer le chandail 24 qu'endossait Robidas en 1992-1993 chez les Cantonniers.

Toute la famille Robidas était sur place pour ce moment historique de celui qui a connu ses meilleures années dans la LNH dans l'uniforme des Stars de Dallas. Daniel Bissonnette et Sylvain Perreault, entraîneurs des Cantonniers en 1992-1993, étaient également présents et ont renoué avec leur ex-protégé. Danielle Descôteaux chez qui Stéphane Robidas avait été placé en famille d'accueil faisait aussi partie des invités.

Les deux enfants de Stéphane Robidas ont aussi accompagné leur paternel, dont son fils Justin de qui on dit beaucoup de bien au hockey. L'année dernière, Justin, qui évolue au centre et non pas à la ligne bleue comme son père, était considéré comme un des meilleurs joueurs pee-wee au Québec.

Dans deux ou trois ans, qui sait si on ne verra pas un autre Robidas atterrir à Magog avec les Cantonniers. « On s'en parle à l'occasion, mais ce n'est certainement pas pour lui mettre de la pression sur les épaules. Une saison à la fois et l'important pour lui est de se concentrer sur celle en cours. Quand il se présentera au camp des Cantonniers à 15 ans, je serai en mesure de lui dire ce qui l'attend », affirme Stéphane Robidas.

Année importante

Même si son passage à Magog s'est limité à une seule saison, Stéphane Robidas reconnaît l'importance qu'elle a eue dans sa carrière. « C'est rendu midget AAA que tu commences à réaliser tout ce que ça prend pour réussir. En même temps, tu prends conscience qu'il y a loin de la coupe aux lèvres. Qu'il n'y a rien de garanti dans ce milieu. L'organisation est importante aussi. À Magog les jeunes sont entre bonnes mains. C'est l'une des rares concessions de la ligue à n'avoir jamais déménagé. C'est tout dire. Je tiens à les remercier pour ce qu'ils ont fait pour moi et pour cette belle journée aujourd'hui (dimanche) », a souligné le héros de la journée à l'aréna de Magog.

Consultant avec les Leafs

Ne pouvant poursuivre sa carrière en raison d'une blessure à une jambe, Stéphane Robidas, qui a encore une année à écouler à un contrat de trois ans, demeurera actif chez les Maple Leafs de Toronto en tant que consultant. « Je vais surtout travailler avec les jeunes défenseurs des Marlies dans la Ligue américaine. Ce sera mon principal environnement de travail quand l'organisation en sentira le besoin. Il y aura peut-être aussi un peu de recrutement, mais ça reste à confirmer. Je continuerai de demeurer dans la région et je me déplacerai seulement quand on aura besoin de mes services », explique Robidas.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer