Relâchement coûteux pour les Cantonniers

Les Cantonniers de Magog ont subi une troisième... (Spectre média, Julien Chamberland)

Agrandir

Les Cantonniers de Magog ont subi une troisième défaite de suite dans la Ligue midget AAA du Québec en s'inclinant 4-2 face aux Commandeurs de Lévis.

Spectre média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Après quatre parties sur des patinoires étrangères, le retour à domicile n'a pas eu l'effet escompté pour les Cantonniers de Magog qui ont subi une troisième défaite de suite dans la Ligue midget AAA du Québec en s'inclinant 4-2 face aux Commandeurs de Lévis.

Les deux équipes n'avaient pas encore réussi à s'inscrire à la marque au deuxième vingt lorsque les visiteurs ont explosé avec trois buts en moins de six minutes dans les derniers instants de la période pour s'envoler avec la victoire.

L'histoire se répète pour les Magogois qui, l'instant de cinq ou six minutes, perdent tous leurs moyens, ouvrant la porte toute grande à leurs rivaux qui en profitent pour les assommer avec quelques buts rapides. Ce scénario s'est produit dans les trois défaites des Cantonniers jusqu'ici cette saison.

« Nous avons disputé une bonne première période sans parvenir à marquer, mais on a au moins mis des rondelles au but adverse. En deuxième période, des joueurs ont mis la pédale douce et on a vu ce que cela a donné. Je ne crois pas que ce soit par mauvaise volonté. Il y a tout simplement des joueurs qui ne réalisent pas encore l'effort que ça prend pour gagner dans le midget AAA. Cependant, je ne passerai pas l'éponge éternellement. La saison est amorcée depuis trois semaines. Il est temps d'avancer, pas de reculer », a mentionné l'entraîneur Félix Potvin.

Un premier but

Dès la reprise du jeu au troisième engagement, Jacob Graveline a redonné espoir aux Cantonniers en déjouant Tommy Déry-Vigneault après seulement 18 secondes de jeu. Il s'agissait du premier filet des Cantonniers après avoir été blanchi au cours des cinq périodes précédentes.

Félip Bourdeau, le meilleur des perdants hier, a marqué sur un jeu de puissance à mi-chemin en troisième période. Félix Potvin a ensuite rappelé son cerbère Jacob Delorme au banc pour les trois dernières minutes de jeu, mais aucune des deux équipes n'est parvenue à faire scintiller la lumière rouge.

« Félip Bourdeau et Jacob Graveline avec Alex Couture ont formé notre ligne d'attaque la plus dangereuse. Ils ont obtenu les meilleures chances de marquer. Il y a eu quelques bonnes séquences pour d'autres joueurs, mais ce n'est pas toujours joli. Notre manque de constance est l'une de nos principales lacunes », d'analyser le mentor des Cantonniers.

La brigade défensive a aussi connu des ratés durant la partie. Ce fut encore plus pénible à partir du moment où la formation locale a dû se débrouiller avec cinq défenseurs avec la blessure au défenseur Jérémy Jacques au début de la seconde période.

Jacob Delorme avait été désigné pour affronter les Commandeurs qui l'ont mis à l'épreuve à 26 reprises. Les Magogois ont riposté avec 27 tirs.

Les Cantonniers n'auront pas une semaine de tout repos devant eux avec trois joutes en cinq jours à compter de mercredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer