Charles Moreau rafle le bronze à Rio

Le Victoriavillois Charles Moreau sera de retour en... (Photo fournie)

Agrandir

Le Victoriavillois Charles Moreau sera de retour en piste jeudi à 14 h 30, pour la course sur route de catégorie H3 aux Jeux paralympiques de Rio. Il a, encore une fois, bon espoir d'y décrocher une médaille.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Victoriaville) Le Victoriavillois Charles Moreau a remporté une médaille de bronze, mercredi matin, lors de l'épreuve de contre-la-montre de catégorie H3 (vélos à main) présentée dans le cadre des Jeux paralympiques de Rio.

L'athlète paraplégique de 34 ans a terminé l'épreuve avec un chrono de 29:26:91, à neuf dixièmes de secondes de l'Autrichien Walter Ablinger, qui a obtenu la deuxième place. L'Italien Vittorio Podesta a fait cavalier seul un bon moment, terminant le parcours avec une priorité de plus d'une minute. Même s'il a une première médaille au cou, Moreau s'est dit déçu de ne pas avoir fait mieux, il estime avoir été victime de son inexpérience.

« Je suis content quand même, mais pas satisfait. Avec les résultats obtenus plus tôt cette année en Belgique, j'avais les chiffres pour les battre. Mais c'est ça les courses, tout peut arriver, soupire-t-il. C'était une première année et on va s'ajuster. »

Le Victoriavillois regrette notamment de s'être entraîné intensément quatre jours avant l'épreuve et il avait toujours un inconfort aux bras au moment de prendre le départ. Cette situation a pu contribuer à ralentir son rythme.

« On va regarder ça rétroactivement et peut-être faire un bloc de moins quatre jours avant la course ou le faire cinq jours avant. Ça ne fait pas des années que je suis dans le circuit et c'est le genre de choses qu'on doit ajuster », continue-t-il.

Une autre médaille?

Charles Moreau sera de retour en piste jeudi à 14 h 30, pour la course sur route de catégorie H3. Il a, encore une fois, bon espoir d'y décrocher une médaille, lui qui a pris le quatrième rang, plus tôt cette année lors de la Coupe du monde de Belgique.

« À une première expérience paralympique, une troisième position, je pense que c'est bon. En espérant qu'une bonne nuit de sommeil va me mettre en grande forme, je pense qu'on a un potentiel pour une deuxième médaille pour le Canada », souhaite-t-il.

Le nouveau médaillé a perdu l'usage de ses jambes le 20 janvier 2008 lors d'un accident de la route sur le pont Laviolette reliant Trois-Rivières et le Centre-du-Québec. Victime d'une panne, le jeune homme, alors âgé de 25 ans, a dû immobiliser son véhicule sur le pont Laviolette et a été embouti par un véhicule lourd. Sur le coup de l'impact, la moelle épinière du jeune conducteur s'est compressée, bloquant suffisamment longtemps l'apport en oxygène aux cellules nerveuses pour anéantir toutes sensations dans ses jambes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer