Festival d'erreurs fatal aux Expos

Les Expos n'ont pas aidé leur cause mardi... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Les Expos n'ont pas aidé leur cause mardi soir en commettant six erreurs, dont cinq lors des deux premières manches. Les Blue Sox ont facilement empoché une deuxième victoire en deux matchs dans cette série demi-finale présentée sous la formule 4 de 7.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Ce n'était pas facile en défensive pour les Expos mardi soir. Les quelque 200 spectateurs ont eu droit à un vrai festival d'erreurs lors des deux premières manches au stade Amédée-Roy. Le résultat? Une victoire de 9 à 2 des Blue Sox de Thetford Mines, qui prennent les devants 2 à 0 dans cette série demi-finale de la LBMQ.

Le lanceur sherbrookois Guillaume Leblanc n'a certainement pas aidé sa cause en multipliant les buts sur balles et les coups sûrs accordés, mais il faut avouer que son losange défensif ne l'a pas du tout appuyé.

Après deux manches, la marque était déjà de 8 à 0. Seulement deux points étaient mérités et cinq erreurs avaient déjà été commises par les Expos.

« On n'a pas aidé notre lanceur, a observé Pascal St-Pierre, qui remplaçait l'entraîneur Alexandre Messier. On a effectué beaucoup trop d'erreurs et par la suite, on s'est écrasés. On doit arriver plus tôt aux parties pour être prêts pour les matchs même si c'est difficile pour certains. Quand on arrive quelques minutes avant, on ne s'aide pas. Puis ce n'est pas facile de gagner avec six erreurs commises et quatre points mérités sur neuf. »

La victoire est allée à la fiche de Brian Bardis, qui a été excellent sur le monticule :

« Je trouvais bien mon marbre. Les frappeurs voyaient mal la balle à cause des projecteurs et j'ai tenté de lancer des prises pour en tirer un certain avantage. Il faut avouer qu'avec une avance de 8-0 en troisième manche, ma tâche est soudainement devenue plus facile. Les Expos ont trouvé le moyen de nous donner la partie à cause de leurs erreurs. »

« Plus intenses »

« Depuis le début des séries, on est beaucoup plus intenses que l'adversaire : comme durant nos affrontements contre le Big Bill de Coaticook, a pour sa part noté l'entraîneur des Blue Sox Dominic Bolduc. Quand une équipe perd la série 1-0, elle ne veut surtout pas commencer le deuxième match de cette façon. »

Selon ce dernier, tous ses joueurs n'ont qu'un objectif en tête : gagner le championnat.

« Offensivement, tout le monde est crinqué dans notre équipe, que ce soit durant la préparation, sur le banc ou sur le jeu. Quand on voit que l'autre club est à terre, on ne doit pas lui donner l'impression qu'elle peut revenir de l'arrière. Le coup de circuit de Stéphane Pouliot en cinquième manche a refroidi les ardeurs des Expos, qui venaient d'inscrire leurs deux seuls points du match. »

Et le secret pour vaincre Thetford Mines selon Pascal St-Pierre?

« Il faudra mieux frapper la balle et limiter les erreurs. Selon la rotation, Yan Fortin devrait être au monticule vendredi à Thetford. Chose sûre, il se passera quelque chose à l'interne d'ici là. On n'a pas le choix. La pente sera difficile à remonter à 0-2 contre Thetford. Mais ce n'est pas impossible. Il y a tellement de joueurs talentueux chez les Expos, donc on doit y croire. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer