Les Expos malmenés

Le lanceur des Expos, Samuel Ouellet... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Le lanceur des Expos, Samuel Ouellet

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Nadeau
La Tribune

(Thetford Mines) Les Blue Sox de Thetford Mines ont été sans pitié pour les Expos de Sherbrooke qu'ils ont vaincus 16-1 hier dans le premier match de la série demi-finale 4 de 7 de la Ligue de baseball majeur du Québec.

Les Blue Sox ont frappé tôt dans le match face au lanceur perdant Samuel Ouellet. Après deux tours au bâton, ils avaient déjà cinq points d'inscrits au tableau. « Tout allait bien. On a eu une grosse première manche et on a commencé la seconde avec deux doubles de nos frappeurs huit et neuf. Peu importe les changements qu'on a faits, tout le monde a frappé son coup sûr », a mentionné l'entraîneur des vainqueurs Dominic Bolduc.

La débandade des Expos s'est poursuivie quand les Sox ont ajouté quatre points en quatrième et sept autres à la manche suivante où 13 frappeurs ont défilé à la plaque.

« Les gars ne se sont pas présentés comme ils l'ont fait dans le premier match contre Victoriaville. Ils étaient mieux préparés que nous. Ils avaient eu une semaine de repos et ils attendaient ce match avec impatience alors que nous, on avait joué vendredi, mais je ne veux pas me servir de ça comme excuse », a commenté l'entraîneur des Expos Alexandre Messier.

Celui-ci espère que cette situation ne se reproduira pas dans la série. « J'ai dit aux joueurs qu'il fallait travailler pour le prochain match et laisser faire ce qui est arrivé aujourd'hui (dimanche). »

Messier a aussi vanté le travail de l'artilleur gagnant Michel Simard. « Il a lancé un excellent match. Il est un des bons lanceurs de la ligue. Il a su localiser ses lancers et nos joueurs ont eu de la misère contre lui, mais c'est à nous de nous ajuster pour revenir plus fort au prochain match. »

Michel Simard a retiré les dix premiers frappeurs des Expos avant que Kevin Delgado loge une balle en lieu sûr. « Ç'a bien été malgré le vent. Ce n'était pas évident en début de match. Il a fallu s'ajuster parce qu'avec le vent qui soufflait de face, on ne savait plus où la balle était pour aller, mais avec Emmanuel (Turcotte), on s'est ajusté rapidement, ce qui m'a permis de continuer de lancer des prises. »

En attaque, les Blue Sox ont réussi 17 coups sûrs. Stéphane Pouliot a continué son travail de démolition face aux lanceurs adverses avec un double et deux simples bons pour cinq points produits. Il en revendique déjà 11 en quatre parties éliminatoires. L'unique point des Expos, qui ont été limités à trois simples, a été le résultat d'un ballon-sacrifice de Douglas Toro en sixième. Le second match aura lieu mardi au stade Amédée-Roy et opposera au monticule Brian Bardis (Blue Sox) contre Guillaume Leblanc.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer