Saison du tonnerre pour Médéric Carrier

Médéric Carrier, âgé de 12 ans, a remporté... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Médéric Carrier, âgé de 12 ans, a remporté huit des neuf courses de vélo de montagne auxquelles il a participé cet été, sous les couleurs du Club Dalbix. Son père Sébastien est l'un des entraîneurs du club.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Médéric Carrier en était à une première saison complète de compétition en vélo de montagne, avec son Club Dalbix, de Sherbrooke. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas raté sa chance d'impressionner.

Le jeune sherbrookois de 12 ans a participé à neuf courses en catégorie pee-wee sur le circuit québécois de vélo de montagne, et il en a gagné huit, dont la plupart avec une avance qui frôlait la minute sur ses plus proches poursuivants.

Son seul faux pas? Avoir levé les bras un peu trop tôt au fil d'arrivée d'une course disputée à Baie-Saint-Paul, ouvrant ainsi la porte à son plus proche poursuivant.

Sinon, la saison aurait été parfaite, un exploit rarissime.

« Je n'avais pas d'attentes précises, j'ai fait quelques courses l'an dernier, mais c'était ma première vraie année de compétition. Quand j'ai gagné ma première course, avec une certaine avance, j'étais vraiment content. J'ai continué à avoir du plaisir tout l'été », a dit celui qui fréquente l'école secondaire Le Triolet, en sport-études cyclisme.

« Je fais du vélo de montagne depuis que j'ai quatre ou cinq ans. Je suivais mon père sur les pistes. J'aime l'adrénaline, la vitesse et la compétition. »

Le vélo est une affaire de famille, chez les Carrier. Médéric a la chance d'être supervisé par son père Sébastien, vélomane lui-même et entraîneur au Club Dalbix.

Autre point intéressant, le jeune homme a fait toutes ses courses au volant de son « fat bike », caractérisé par de grosses roues et l'absence d'un système de suspension.

« Je me rappelle avoir entendu le commentaire de l'un des parents, sur le bord du parcours, à sa première course : il ne finira pas sa course, il n'a pas de suspension! Avec un "fat bike", ce sont les qualités de l'athlète qui sont à l'oeuvre. Il doit être plus souple, pour compenser l'absence de la suspension. Ainsi, il est toujours d'attaque », a dit Sébastien Carrier.

« Médéric a connu une super saison, il a un talent fou et un fort niveau technique. Plus que tout, il adore faire du vélo. »

Plus la saison progressait, plus les yeux étaient rivés sur lui. Une pression qui fut loin de le ralentir. Au contraire.

« C'est l'fun de le voir gagner, il a tellement de plaisir à courir, c'est contagieux! Et il a fait ça en ayant toujours la pression de gagner. Il était nerveux, mais ça ne paraissait pas. Il roule vite, avec plaisir! Gagner huit courses sur neuf, en plus du championnat québécois, on parle ici d'une grande saison », a indiqué Luc Dugal, président du comité d'administration du Club Dalbix.

Le club sherbrookois a d'ailleurs connu une faste saison, auréolée par une brillante prestation aux Jeux du Québec.

« C'était la première fois que l'Estrie remportait les grands honneurs en vélo de montagne aux Jeux du Québec. Charles-Antoine Saint-Onge, William Côté, Evelyne Ward et Magdeleine Vallières ont été dominants. Aussi, au cumulatif québécois, Jules Boislard a terminé troisième dans la catégorie pee-wee, la même que Médéric Carrier. Ce fut vraiment une saison plus que satisfaisante! »

Charles-Antoine St-Onge en quête d'«un gros titre»

Après avoir remporté le Championnat québécois de cyclo-cross l'an dernier au parc Jacques-Cartier, à Sherbrooke, Charles-Antoine St-Onge tentera de récidiver lors du championnat national, qui se déroulera le 5 novembre prochain au même endroit.

« C'est sûr que j'aimerais ça gagner. C'est un gros titre à ajouter à sa carrière, mais je vais voir rendu là parce qu'il y a d'autres gens forts qui vont y être aussi, et je n'ai pas vraiment l'impression que ça donne un avantage, de revenir à Sherbrooke. En cyclo-cross, tu n'as pas vraiment de terrain qui peut en avantager certains au détriment de d'autres. Tout le monde peut se débrouiller très bien peu importe le terrain. »

Même s'il admet que le défi sera de taille et que la compétition sera relevée, le cycliste de Saint-Denis-de-Brompton amorcera néanmoins sa saison de cyclo-cross dans deux semaines avec la confiance à son maximum, lui qui vient de compléter une saison du tonnerre en vélo de montagne.

Cet été, l'athlète de 15 ans a survolé le circuit provincial en remportant le cumulatif de la saison en Coupe du Québec. Il a notamment remporté deux médailles d'or et une médaille d'argent aux Jeux du Québec, à Terrebonne, au mois de juillet. Il a aussi remporté une médaille d'argent au Championnat canadien à Baie St-Paul, une médaille d'argent à Hardwood Hill en Ontario et une médaille d'or à Whistler, en Colombie-Britannique.

« Ça me met de la pression, des fois », lance nonchalamment le jeune St-Onge.

« Je me suis vraiment bien entraîné cet hiver, j'ai vraiment bien performé dès la première course de la saison et j'ai livré la marchandise tout au long de l'année, mentionne celui qui est aussi membre du club de vélo Dalbix. Avec ça, j'ai pu gagner pas mal de courses. Ça avait bien fonctionné l'an passé donc j'ai continué sur cette note-là. »

Charles-Antoine St-Onge ne cache pas qu'à long terme, il aimerait être des Jeux du Canada de 2021, lui dont les succès lui ont permis de goûter à ceux de 2017 en participant à l'événement test des Jeux de Winnipeg le mois dernier. Non seulement a-t-il été surclassé junior, Charles-Antoine St-Onge a grimpé sur la troisième marche du podium parmi les élites, juniors et moins de 23 ans qui y étaient.

« Je ne peux plus avoir accès aux Jeux du Québec, alors c'est la prochaine étape à suivre. J'ai vraiment aimé l'expérience. C'était vraiment identique aux vrais Jeux, mais avec moins de gens et ça ressemblait aux parcours de Rio et de Londres. Avec Charles Beaudoin

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer