Les Sea Dogs font une place à D'Orio

Alex D'Orio, 17 ans, formera un duo avec... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Alex D'Orio, 17 ans, formera un duo avec le vétéran de 19 ans Alex Bishop chez les Sea Dogs.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Sans grande surprise, le gardien sherbrookois Alex D'Orio amorcera la saison 2016-2017 dans l'uniforme des Sea Dogs de Saint John dans la LHJMQ.

L'ancien portier des Cantonniers de Magog, choix de première ronde de Saint John en 2015, a répondu aux attentes des hommes de hockey de l'organisation durant le camp d'entraînement et portera l'uniforme des Sea Dogs.

D'Orio, 17 ans, formera un duo avec le vétéran de 19 ans Alex Bishop. « Je n'ai aucune idée comment les entraîneurs comptent nous utiliser. Mon feeling me dit qu'Alex Bishop pourrait voir un peu plus d'action en début de saison, mais je sais que j'aurai ma chance. Tout ce que j'ai à faire, c'est de me concentrer sur mon travail et livrer la marchandise lorsque je serai envoyé entre les poteaux », affirme celui qui est déjà perçu par plusieurs experts comme un des meilleurs espoirs de la LHJMQ au prochain repêchage de la LNH. Chez les gardiens de but, on avance déjà son nom comme le portier du circuit Courteau qui pourrait être le plus convoité, surtout s'il met la main éventuellement sur le poste de numéro un chez les Sea Dogs.

Sous la loupe

Avec ses 6 pieds 3 pouces et ses 200 livres, sa technique qui est à point, son agilité, D'Orio a tout ce qu'il faut pour être sous la loupe des recruteurs professionnels. Le principal intéressé reste de glace.

« J'ai d'autres défis avant de penser au repêchage. Je dois m'intégrer à ma nouvelle équipe, à une nouvelle ligue. Laissez-moi aussi disputer un premier match dans la ligue. Je dois faire mes preuves. Un rang de repêchage, ça se mérite », déclare-t-il avec sagesse.

D'Orio n'ignore pas que les Sea Dogs figurent parmi les favoris cette saison dans la LHJMQ. « Tous les joueurs-clés de l'équipe sont arrivés à maturité à 19 ans. Si les défenseurs Thomas Chabot (Ottawa) et Jakub Zboril (Boston) reviennent des camps professionnels, je pourrai dire que je garderai les buts derrière la meilleure brigade défensive de la ligue. Nous avons aussi trois lignes capables de se signaler à l'attaque. Ce sera une grosse année pour les Sea Dogs et je suis chanceux de vivre ça dès ma première saison dans la ligue », estime D'Orio.

La bonne décision

Avec du recul, Alex D'Orio est maintenant convaincu que les Sea Dogs ont agi pour le mieux en le retournant à Magog la saison dernière pour écouler une deuxième et dernière année avec les Cantonniers.

« J'ai vu plus d'action à Magog que si j'étais resté à Saint John. Mon rôle également était différent et plus important à l'équipe. Travailler deux ans de suite avec le même instructeur des gardiens (Alex Carrier) n'est pas une vilaine chose. Tu as le temps de terminer le travail entrepris l'année précédente », explique Alex D'Orio, qui a eu une pensée pour Olivier Mathieu.

D'Orio et Mathieu ont deux parcours similaires jusqu'ici. Les deux ont joué midget AAA à Magog à 15 ans; les deux ont été repêchés par Saint John en première ronde et les deux ont été invités à retourner avec les Cantonniers à 16 ans.

« Le hockey, c'est un jeu. Il faut s'amuser. Impossible d'y arriver avec du temps de glace passablement réduit. Oliver a connu un très bon camp avec les Sea Dogs. Sa lecture du jeu est impressionnante. Mais les Sea Dogs ont tellement de profondeur à l'avant que je crois sincèrement qu'il va y gagner au change en retournant à Magog. Il va s'amuser et continuer à se développer. C'est évident qu'il a sa place dans le junior majeur et qu'il ne ratera pas son coup. »

De la classe en plus d'être talentueux, Alex D'Orio.

Samuel Hunter se joint au Phoenix

Afin d'ajouter un peu de profondeur à la défensive sherbrookoise, le directeur général du Phoenix, Jocelyn Thibault, a acquis au ballotage l'ancien défenseur de l'Armada de Blainville-Boisbriand Samuel Hunter.

Âgé de 19 ans, Hunter a également porté l'uniforme des Mooseheads d'Halifax et a disputé un total de 57 parties dans la LHJMQ, amassant ainsi 13 points.

« Avec la suspension d'Olivier Schingh-Gomez, le départ de Carl Neill vers le camp d'entraînement des Canucks de Vancouver et la commotion de Vincent Lampron subie durant le camp d'entraînement, Samuel Hunter pourrait être utile en début de saison et servira de police d'assurance par la suite », explique Thibault. Avec Jérôme Gaudreau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer