François Guilbault domine le Défi des collines

Le couple de Magog François Guilbault et Mélanie... (La Tribune, Jean-Guy Rancourt)

Agrandir

Le couple de Magog François Guilbault et Mélanie Charbonneau a bien maîtrisé le parcours exigeant de 30 km du Défi des collines de Sainte-Catherine de Hatley. Guilbault a terminé premier chez les hommes avec un temps de 1h59m02s, tandis que Charbonneau s'emparait du second rang chez les dames avec un chrono de 2h28m43s. Hélène Lamothe (en mortaise) a été la femme la plus rapide avec un chrono de 2h28m26s.

La Tribune, Jean-Guy Rancourt

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) La fatigue accumulée est souvent le pire ennemi du coureur. Pas pour le Magogois François Guilbault, qui a été le plus rapide sur 30 km au Défi des collines à Sainte-Catherine de Hatley.

Guilbault a été le seul coureur à stopper le chronomètre sous les deux heures avec un temps de 1h59m02s, loin devant Jean-Philippe Martel (2h13m32s) et Pascal Bessette (2h14m17s). Pourtant, celui qui a été couronné champion des deux dernières éditions du Défi des collines venait de se taper 420 kilomètres à l'entraînement dans les trois semaines précédentes.

« Tout ce kilométrage et ma course au Défi des Collines font partie intégrante de mon plan en prévision du marathon de Toronto à la mi-octobre. Aujourd'hui (dimanche), j'avais comme objectif de respecter ma stratégie qui consistait à être plus rapide dans les descentes, ce qui constitue ma faiblesse, et finir fort dans les cinq derniers kilomètres en faisant fi de la douleur. Vivre le moment présent et ne pas me soucier de mon temps. J'ai payé le prix, mais je suis content de ma journée de travail », a commenté Guilbault qui avait signé un temps de 2h48m l'an dernier au marathon de Toronto.

Victoire serrée

La lutte fut beaucoup plus serrée chez les femmes où Hélène Lamothe de Saint-Basile-le-Grand a été la première au fil d'arrivée avec un chrono de 2h28m26s, 17 secondes seulement devant la Magogoise et conjointe de François Guilbault, Mélanie Charbonneau.

La nouvelle championne du 30 km a manifesté bruyamment en complétant sa course. « Ça fait 10 ans que je cours et c'est ma première victoire au classement général chez les femmes. Je vais donc m'en rappeler longtemps, mais pas seulement pour la victoire. Je courais ici pour la première fois et dès que le brouillard s'est dissipé, quel coup de coeur j'ai eu pour le paysage, les vallons, les fermes. Quel beau coin », s'est exclamé Lamothe.

Dans les cinq derniers kilomètres, Hélène Lamothe n'avait plus le loisir de contempler la nature. Je savais qu'on me poussait dans le dos (Mélanie Charbonneau), mais je n'osais pas regarder derrière. J'espère juste que mes jambes tiennent le coup. »

Les autres gagnants de la journée ont été Marc-Antoine Ménard et Stéphanie Turcotte sur 15 km, Julien Pinsonneault et Catherine Plamondon sur 11 km, Mathieu St-Jean et Nathalie Dugas au 5,5 km, Samuel Arsenault et Juliette Croteau-Charest au 1 km des jeunes.

Parlant de jeunesse en forme, Jasmine Grenier, 11 ans seulement de Sherbrooke, a fait écarquiller les yeux au 5,5 km en terminant bonne deuxième avec un temps de 28m17s, seulement sept secondes derrière la gagnante.

Mentionnons en terminant que le nouveau récipiendaire du trophée Jonathan-Martel remis au coureur le plus déterminé et avec une attitude exemplaire est Benoît Jones. « Rien n'arrive pour rien. J'ai appris plus tard que son épouse souffrait de la sclérose en plaques », de dire l'organisateur Patrick Mahony.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer