Les Vulkins amorcent leur nouvelle vie

Le nouvel entraîneur-chef des Vulkins, Alain Tourigny, est... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le nouvel entraîneur-chef des Vulkins, Alain Tourigny, est ici entouré de l'État-major de l'équipe.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Victoriaville) Autrefois de tradition victorieuse, les Vulkins de Victoriaville ont remporté quelques Bols d'or en division 2 et ont même évolué en première division à la fin des années 90. Ces temps sont toutefois révolus et après s'être battus pour demeurer en deuxième division, les Mauves entameront, samedi, leur première saison en division 3.

Et ils sont loin de la coupe aux lèvres. Même dans la division la plus faible de la Ligue de football collégial du Québec, les Victoriavillois auront fort à faire pour aspirer aux grands honneurs. Ils présenteront un alignement très jeune, composé seulement d'une quinzaine de vétérans.

« Nous entrevoyons la prochaine saison un match à la fois. Je suis nouveau en tant qu'entraîneur-chef et nous évoluons dans un nouvel environnement. Il y a beaucoup d'inconnus, il est difficile de se lancer dans les pronostics », affirme le nouvel entraîneur en chef, Alain Tourigny.

Chose certaine, les Vulkins promettent à leurs partisans un meilleur spectacle qu'au cours des dernières saisons au cours desquelles ils n'ont amassé des victoires que face aux pauvres Voltigeurs de Drummondville.

« Ça va être beaucoup plus intéressant. Au cours des dernières années, il y avait quatre équipes de calibre de division 1 qui n'attendaient que de monter. Quand tu affrontes ces équipes-là en partant, c'est difficile pour la confiance et tu espères limiter les blessures pour bien faire contre les autres équipes. Cette année, nous devrions être compétitifs à tous les matchs », analyse l'entraîneur-chef.

Une attaque aérienne aguerrie

L'offensive des Vulkins tournera autour du quart-arrière Hugo Lussier et d'une équipe de receveurs de passes composée de plusieurs vétérans. Les Victoriavillois miseront également sur une ligne tertiaire aguerrie.

« Notre attaque et notre défensive aériennes seront nos points forts. Nous devrions également être solides sur les unités spéciales, nous comptons sur plusieurs bons athlètes », explique Tourigny.

En revanche, les Mauves risquent d'avoir à travailler un peu plus fort afin de contenir les lignes offensives et défensives adverses. Les joueurs de ligne victoriavillois seront jeunes et manqueront quelque peu d'expérience. Quoi qu'il en soit, l'entraîneur s'attend à ce que ses protégés offrent un bon spectacle.

« La division 3 est aussi forte que la division 2 d'il y a 20 ans. Le football a beaucoup progressé au Québec et le calibre est devenu très intéressant peu importe la division », continue-t-il.

Les Vulkins reçoivent les Pionniers de Rimouski au Stade Yvon-Paré, samedi.

Les Voltigeurs en sous-effectif

De la cinquantaine de joueurs qui avaient démontré de l'intérêt à se joindre aux Voltigeurs de Drummondville, seulement 35, dont 13 vétérans se sont présentés lors du camp d'entraînement automnal. C'est donc dire qu'ils présenteront une équipe très jeune à leur retour officiel dans la division 3 de la Ligue de football collégial du Québec après quatre saisons en deuxième division.

Les Drummondvillois, qui n'ont pas remporté un seul match depuis trois ans, auront enfin de belles occasions de le faire, la compétition s'annonçant moins féroce. Ils miseront notamment sur le quart-arrière Simon Gagné qui en sera à sa quatrième saison avec l'équipe, ainsi que sur deux porteurs de ballon aguerris en Marc-Antoine Gervais et Alexandre Lauzon.

Les Voltigeurs auront le premier test de leur nouvel environnement samedi après-midi, alors qu'ils recevront les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe au complexe sportif Marchand, à compter de 13 h 30.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer