Une préparation optimale pour le Vert & Or

Stéphane Huot, président du Groupe Huot, et commanditaire... (Spectre Média, André Vuillemin)

Agrandir

Stéphane Huot, président du Groupe Huot, et commanditaire majeur du Vert & Or depuis quelques années, a décidé de pousser un peu plus son implication en offrant un montant de 70 000 $ à l'équipe, montant qui a servi à débourser les frais de préparateurs physiques spécialisés de la compagnie Fonction Optimum. Sur la photo de droite, on le voit en compagnie de son fils, le secondeur Karl-Anthony Huot.

Spectre Média, André Vuillemin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke amorcera sa 14e saison le 3 septembre prochain, alors qu'il affrontera les Gaiters de l'Université Bishop's dans le cadre de la Coupe du maire. Un affrontement baromètre pour cette saison 2016 qui promet d'être surprenante, confirment joueurs et entraîneurs. Pourquoi? La préparation physique lors de l'entre-saison.

Stéphane Huot, président du Groupe Huot, et commanditaire majeur de l'équipe depuis quelques années, a décidé de pousser un peu plus son implication en offrant un montant de 70 000 $ à l'équipe, montant qui a servi à débourser les frais de préparateurs physiques spécialisés de la compagnie Fonction Optimum.

Nicolas Roy, Xavier Roy et Michaël Fullum ont offert un encadrement serré, en groupe restreint, à raison de huit séances par jour, quatre fois par semaine, pour un total de 64 heures.

Fonction Optimum donne déjà un coup de pouce à l'équipe féminine de volleyball du Vert & Or.

Pour Stéphane Huot, président du Groupe Huot, cette implication était toute naturelle.

« J'ai toujours soutenu les équipes sportives fréquentées par mon fils Karl-Anthony. C'était donc naturel pour moi d'en faire autant maintenant qu'il est à l'Université de Sherbrooke, avec le Vert & Or. Ça fait déjà trois ans qu'on est avec l'équipe. J'avais envie d'aller un peu plus loin, et on m'a dit qu'un coup de pouce à la préparation physique hors-saison serait le bienvenu », a indiqué M. Huot.

« L'an passé, c'étaient nos entraîneurs qui s'occupaient des plans physiques et du suivi, là on a des gens engagés pour faire les entraînements. En ce moment, on est plus unis, on a tous des plages horaires assignées et pour chaque position. On a tous des besoins d'entraînements différents, dépendamment de nos positions. Le modèle qu'on a pris s'inspire des Américains. On a vu la différence contre York, les gars étaient top shape, jusqu'à la fin du match », a dit le secondeur, et capitaine, Karl-Anthony Huot.

« Je suis très fier que mon père nous donne ce coup de main. Il s'implique depuis que je suis au secondaire et c'est vraiment le fun. »

Même réaction pour le vétéran secondeur, Alexandre Gagné.

« On était obligés de s'entraîner en groupe, ça crée une chimie d'équipe, on s'encourage entre nous, ça ajoute un élément confiance, car tu sais que tout le monde s'est entraîné de la même façon, avec les mêmes objectifs. Avant, on pouvait faire nos trucs quand on voulait, ce n'était pas supervisé, sans entraîneur qui aurait pu modifier nos erreurs. Là, tout était programmé pour qu'on fasse tout ensemble ».

Une coupe d'ici cinq ans?

« La préparation hors-saison, c'est l'étape numéro un d'une équipe championne. On avait besoin de libérer les entraîneurs et de confier cette tâche à des professionnels. Ainsi, on a plus de temps à passer sur le vidéo, le recrutement, et toutes nos autres tâches. Et on peut compter sur ce coup de pouce depuis janvier. On a fait plusieurs changements dans notre organigramme football, on a embauché plusieurs étudiants de l'Université pour nous assister. On bâtit un nouveau modèle. Grâce à ce support à l'entraînement, si on peut consolider nos présents actifs dans le futur, je crois à une Coupe Vanier à l'intérieur de cinq ans », a lancé l'entraîneur-chef David Lessard.

La collaboration du Groupe Huot était pour cette saison seulement. Des pourparlers ont déjà lieu pour reconduire l'entente.

Retour aux sources pour Régimbald

Kevin Régimbald a mis une croix sur sa carrière professionnelle. Du moins pour l'instant. Sans contrat pour l'actuelle saison dans la LCF, l'ancien des Riders de la Saskatchewan fait un retour aux sources en devenant entraîneur avec le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke.

L'ancien secondeur vedette des Verts était chez les pros depuis quatre ans déjà, lui qui évolué avec les Riders pendant trois ans. Il a gagné une Coupe Grey avec l'équipe des prairies, tout en agissant comme capitaine lorsqu'il évoluait sur les unités spéciales.

« J'ai vécu de gros changements dans ma vie au cours des derniers mois, mais tout cela est positif et en définitive, je suis content », a indiqué le solide gaillard.

Repêché en cinquième ronde (35e au total) en 2012, il a disputé 22 matchs en trois ans avec les Riders, remportant la Coupe Grey en 2013. Il a réussi 18 plaqués et sept plaqués défensifs à sa position naturelle de secondeur.

« L'hiver dernier, la Saskatchewan m'a offert un contrat de deux ans; mais comme ma blonde et ma famille sont à Montréal, j'ai décidé de tester le marché des joueurs autonomes, je voulais revenir dans l'Est. »

« Les Alouettes ont été la première équipe à m'approcher et j'étais super content! Je connaissais très bien Khavis Reed et coach (André) Bolduc, un ancien Vert & Or, deux entraîneurs sur les unités spéciales. Les Alouettes m'avaient aussi dit que je serais dans le mix au poste de secondeur. »

« Je n'ai pas eu de nouvelles jusqu'au camp d'entraînement en Floride, un camp de trois jours. J'étais le seul canadien présent à ma position. Ça s'est bien passé, mais je savais qu'ils allaient couper pas mal de monde et c'est ce qui est arrivé, en raison du ratio de joueurs canadiens entre autres. »

« Je voulais me laisser le plus de temps possible pour trouver une autre équipe, mais ce n'est pas venu. David Lessard m'a approché dès que les Alouettes m'ont libéré. Je ne voulais pas dire oui ou non sur le coup. Rendu au 11 août, le début du camp du Vert & Or, j'ai dit oui. »

« J'ai eu un peu de mal à faire mon deuil; j'avais de la misère à regarder le foot à la télé. Mais bon, j'ai eu la chance de jouer trois ans, de gagner une Coupe Grey. C'est déjà très bon. »

Chez le Vert & Or, Régimbald s'occupera des demis défensifs et donnera un coup de main au coordonnateur Guillaume Boucher.

« J'ai toujours été attiré par le coaching, je suis mordu de foot, j'aime la complexité du jeu. C'était donc prévu pour moi que j'allais m'impliquer comme coach après ma carrière de joueur. »

Avec l'arrivée de Jérémi Roch et de Régimbald au sein du personnel, le Vert & Or va compter sur des anciens aguerris pour apprendre aux plus jeunes.

« Je crois que c'est l'un des éléments qui peut expliquer le succès d'un programme de football. Et je suis content d'en faire partie, de redonner à mon tour. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer