Les terres aux 1000 tentations

L'industrie forestière et, depuis peu, la filière éolienne... (La Tribune, Luc Larochelle)

Agrandir

L'industrie forestière et, depuis peu, la filière éolienne sont présentes dans les réserves fauniques québécoises fréquentées par les pêcheurs et les chasseurs. Y verra-t-on poindre un jour des activités pétrolières ou minières plus lourdes?

La Tribune, Luc Larochelle

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Luc Larochelle
La Tribune

(Sherbrooke) CHRONIQUE / Certains secteurs de nos réserves fauniques offrent la quiétude d'un parc national même sans jouir de la même protection légale. C'est d'ailleurs une nuance importante qu'il faut garder à l'esprit même avec un décor de carte postale sous les yeux.

À la vue d'un flanc de montagne dénudé et à la rencontre de camions transportant les récoltes de bois des contrats d'approvisionnement et d'aménagement forestier (CAAF) autorisés par le gouvernement provincial, les participants à une première excursion de chasse ou de pêche dans une réserve faunique se rendent vite compte que l'activité humaine y est beaucoup plus marquée que dans un parc. La mise en valeur de la ressource faunique et celle de la forêt ont depuis longtemps des routes parallèles.

Parfois, celles-ci sont conflictuelles. Bien des chasseurs ont pesté en voyant leur territoire habituel transformé en désert. Reconnaissons par contre que l'industrie forestière a contribué au développement du réseau routier en multipliant les accès pour chasser et pêcher. Autre impact positif, les jeunes pousses qui suivent le passage des bûcherons fournissent une abondante nourriture au gros gibier.

Le parc éolien Rivière-du-Moulin, qui chevauche les territoires du Saguenay et de Charlevoix, a par ailleurs fait apparaître il y a quelques années les immenses structures produisant de l'énergie dans la réserve faunique des Laurentides. Un semblable empiètement dans la réserve des Chic-Chocs a également reçu le feu vert de Québec.

Le quotidien Le Devoir a par ailleurs levé le drapeau rouge, la semaine dernière, en révélant que des droits d'exploration pétrolière avaient été accordés dans cette même réserve des Chic-Chocs de même que dans celles de Portneuf, Matane et Rimouski.

Les deux dernières abritent la plus forte concentration d'orignaux au Québec, ce qui en fait le paradis des chasseurs. Réticent à ce que des pétrolières pompent le sous-sol de l'île des chevreuils, à Anticosti, le gouvernement Couillard est-il favorable à ce que cette industrie débarque dans le sanctuaire des orignaux?

« La question demeure hypothétique considérant qu'il n'y a pas de demande pour la réalisation de travaux », se limite à dire pour le moment le ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand, sans toutefois nier l'existence de droits d'exploration pétrolière sur ces territoires déjà ouverts à des activités autres que récréatives.

Consultez la carte des droits miniers et vous verrez qu'il y a des claims enregistrés sur presque tout le territoire des réserves fauniques du Québec. Des carrières de granit sont actuellement exploitées dans la réserve de Portneuf afin d'alimenter les entreprises de transformation, qui font l'orgueil du petit village de Rivière-à-Pierre.

La cohabitation existe déjà dans les réserves fauniques. L'exploitation des ressources autres que celles de la faune et de la forêt y est cependant encore très marginale. Jusqu'à quel point le gouvernement Couillard souhaite-t-il encourager le développement d'activités plus lourdes?

La question est hypothétique. Autant que celle d'une éventuelle relance des travaux d'évaluation du potentiel gazier dans la MRC des Sources, où la compagnie Junex détient toujours des droits exclusifs qui seront renforcés dans la nouvelle législation en processus d'approbation à l'Assemblée nationale.

Voilà pourquoi, sans propager la peur des fantômes, il faut redoubler de vigilance en cette période de révision réglementaire. Car l'immensité du territoire québécois nourrit bien des tentations.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer