Le mystère demeure chez le Vert & Or

Le vétéran Jean-Christophe Bourque-St-Hilaire a été d'office pendant... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Le vétéran Jean-Christophe Bourque-St-Hilaire a été d'office pendant la première demie et sa prestation fut correcte, lui qui a bien dirigé son attaque.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke a été sans pitié pour son rival ontarien débarqué à Sherbrooke un peu plus tôt samedi, dans une victoire de 44-3 à sens unique contre l'Université York. Une victoire facile qui rendra la décision des entraîneurs quant à l'identité du titulaire en attaque chez les Verts encore plus ardue.

L'entraîneur-chef David Lessard l'avait dit cette semaine : ce match préparatoire contre les Lions de York compterait pour beaucoup dans l'évaluation des candidats au poste de Jérémi Roch. Et trois des quatre aspirants ont eu voix au chapitre.

Comme prévu, c'est Jean-Christophe Bourque St-Hilaire qui a amorcé le match comme pivot de l'attaque du Vert & Or. Le vétéran a été d'office pendant la première demie et sa prestation fut correcte. Il a lancé quelques bonnes balles, a manqué un receveur ouvert, mais a bien dirigé son attaque.

« Dans l'ensemble, ça a bien été, mais ce n'était pas assez, pas à ce qu'on s'attendait. On a fait de bonnes choses, mais trop d'hésitations, probablement dues au stress. Je me donnerais 6 sur 10, pas plus. Côté lecture de jeux il y a eu quelques erreurs, je n'ai pas complété assez de passes. On recommence à travailler ça lundi matin », a dit Bourque St-Hilaire après la rencontre.

À la demie, c'était 11-3 Sherbrooke et Bourque St-Hilaire a complété une passe de touché au rapide receveur Frédéric Caron.

Les porteurs de ballon Félix Marquis-Chevrier et Isaac Lauzon ont été solides, tout comme l'ailier rapproché Oumar Touré, dans la zone intermédiaire.

En défensive, les deux tours - Alexandre Gagnon (6'8' et 225 livres) et Rémy Deschamps (6'5' et 230 livres), ont été efficaces en pression sur le quart; Gagnon a d'ailleurs récolté deux rabattements du quart.

« On s'est beaucoup amélioré depuis le camp hivernal, on a trouvé notre timing. On a aussi profité de bonnes couvertures, ce qui nous a permis de nous rendre jusqu'au quart. Pour le système défensif de coach (Guillaume) Boucher, Rémy et moi, ça fonctionne très bien; on est grands, on lève les mains pour couper les couloirs de passe et on est assez rapides. On est moins robustes, mais plus rapides, c'est plus difficile pour les lignes offensives adverses à contrer », a dit le grand Alexandre Gagnon.

Les jeunes s'en mêlent

L'entrée en scène de la recrue Alex Jacob-Michaud et de la deuxième unité offensive fut autrement plus explosive. Le jeune homme qui jouait avec le Noir et Or de Valleyfield a complété sa première passe avec panache, un laser de 36 verges directement au centre du terrain à un William Flamand en pleine course.

Et il a réussi une passe de touché à sa deuxième passe, captée par Frédéric Cadieux-Boudrias.

Véloce et précis dans ses passes, Jacob-Michaud n'avait pas l'air d'une recrue sur le naturel du Stade de l'Université de Sherbrooke. Certes, il évoluait contre la deuxième unité défensive des Lions, mais il a fait le boulot.

« On était prêts en deuxième demie, on voulait faire aussi bien que la première unité, on a mis les bouchées doubles et on a pu mettre des points au tableau, et on est bien heureux de ça. C'est un résultat positif pour toute l'attaque, on a bien fait », a dit le jeune homme.

« C'était une belle opportunité pour Jean-Christophe d'amorcer ce match; moi, je continue à travailler pour être prêt quand on me fera signe, quand j'aurai ma chance. C'est pas juste moi sur le terrain; il y avait plusieurs recrues qui ont fait de bons jeux aujourd'hui (samedi). »

« Je suis content, j'ai bien géré ça et je suis encore plus content du travail de l'unité; j'ai été bien protégé et les receveurs ont fait de gros catchs, ils m'ont bien fait paraître. La défensive et les unités spéciales nous ont donné aussi de bonnes positions sur le terrain. »

Jacob-Michaud a lancé une deuxième passe de touché en fin de troisième quart, cette fois à son ancien coéquipier à Valleyfield, Marc-Olivier Choinière.

Ajoutez à cela quelques impressionnantes courses en puissance du porteur Gabriel Polan, dont une passe et course spectaculaire de 75 verges, et vous avez une deuxième unité offensive qui a marqué 33 points, en deuxième demie seulement. Polan, joueur par excellence du Bol d'Or il y a deux ans à peine avec les Géants de St-Jean-sur-Richelieu, a marqué deux touchés.

Avec les vétérans Lauzon, Marquis-Chevrier et Benoit devant lui dans l'organigramme des porteurs de ballon, Polan sait qu'il doit bien faire.

« Je suis très heureux de ma prestation, ces vétérans nous aident beaucoup sur le terrain et à l'extérieur. Quand j'ai le ballon dans les mains, je fais ce que je sais faire de mieux, courir et marquer des touchés », a lancé le jeune Polan.

Enfin, le vétéran de cinquième année Mathieu Loranger, qui secondait Jérémi Roch l'an dernier, a vu lui aussi du terrain et a été très solide, réussissant ses passes avec autorité.

Le casse-tête demeure donc entier pour le personnel d'entraîneurs du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke à savoir qui sera le quart partant pour la Coupe du Maire, le 3 septembre prochain contre les Gaiters, à Bishop's.

La jeunesse ou l'expérience?

Le coordonnateur à l'attaque Mathieu Pronovost et l'entraîneur-chef David Lessard ont probablement été collés à leur écran de télé toute la fin de semaine à revoir en boucle le match préparatoire du Vert & Or contre York afin de déterminer qui sera leur homme à titre de quart-arrière partant pour la saison 2016.

Les vétérans Jean-Christophe Bourque-St-Hilaire et Mathieu Loranger, de même que la recrue Alex Jacob-Michaud, ont tous bien fait, samedi contre York.

Le coordonnateur à l'attaque Mathieu Pronovost n'a pas exclu une décision rapide afin que l'équipe se concentre exclusivement sur sa préparation pour le match inaugural de l'équipe, le 3 septembre, contre les Gaiters, à Bishop's.

D'ailleurs, un entraînement conjoint entre le Vert & Or et les Gaiters de Bishop's serait à l'étude. Un entraînement qui se déroulerait ce mercredi.

Rappelons que les Gaiters n'ont pas de match préparatoire prévu dans leur camp d'entraînement.

« Peut-être qu'on va se donner jusqu'à mercredi pour prendre une décision, ou peut-être qu'en regardant le film du match, on va décider de choisir un gars dès lundi matin. Ça ne sera pas une décision facile. On ne prendra pas en considération uniquement les passes complétées ou les statistiques, mais la prise de décision par rapport au positionnement sur le terrain. On a beaucoup de pain sur la planche et heureusement, les gars nous ont rendu ça difficile, les trois ont été productifs. On va avoir une bonne attaque, différente des dernières années », a indiqué Pronovost à travers un grand sourire.

« J'avoue avoir eu de la difficulté à choisir des jeux, trouver le compromis entre être productif à l'attaque et lancer le ballon pour évaluer tout le monde, car on voulait évaluer plein de choses, avec un nombre restreint de répétitions. »

« Les trois ne nous rendent pas ça facile! Jean-Christophe, quand on regarde les stats du camp, était en avance en terme de passes attrapables, alors on lui a fait commencer le match. Il a eu des hauts et des bas, mais il a bien fait. Alex a mieux fait samedi que pendant le camp, et Mathieu aussi, ça vient brouiller les cartes. Ce film-là on va le regarder longtemps. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer