Un bel été pour Stéphane Waite

Stéphane Waite, l'homme derrière Carey Price, sera à... (Archives, La Presse)

Agrandir

Stéphane Waite, l'homme derrière Carey Price, sera à Sherbrooke toute la semaine, lui qui est le président d'honneur du Championnat canadien de baseball disputé  à Magog, Sherbrooke et Coaticook.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Carey Price est prêt pour son retour, Shea Weber est une acquisition de taille pour le CH et une nomination à titre d'entraîneur des gardiens avec Équipe Canada en vue de la Coupe du monde de hockey, dans un mois à Toronto. Vraiment, l'été du Sherbrookois Stéphane Waite ne pouvait pas mieux se dérouler.

L'entraîneur des gardiens de but du Canadien, l'homme derrière Carey Price, sera à Sherbrooke toute la semaine, lui qui agit à titre de président d'honneur du Championnat canadien de baseball, qui se déroulera à Magog, Sherbrooke et Coaticook.

Les sujets d'intérêt ne manquent pas, avec Waite. La Tribune en a donc profité pour mettre à jour quelques dossiers.

Dont celui qui fait le plus jaser : Carey Price.

Blessé au genou, le gardien du CH n'a pas disputé un match depuis novembre 2015.

Waite est catégorique, la blessure est guérie, Price sera prêt pour la Coupe du monde, et pour le Canadien, par la suite.

« Carey va très bien, il est en forme. J'ai eu la chance de passer trois jours avec lui sur la glace au début du mois de juillet, pour qu'on s'assure que tout était beau, et pour que lui-même dissipe tous les doutes qu'il aurait pu avoir quant à son rétablissement. Il est à 100 %, ce furent trois journées parfaites à tout point de vue. La blessure, c'est du passé, on n'en parle plus », a-t-il lancé.

« Au niveau mental, la Coupe du monde sera une excellente préparation pour lui, pour la prochaine saison; s'il n'y avait pas ce tournoi, il aurait disputé ces matchs lors du calendrier hors concours. C'est bon pour lui, c'est un gros calibre de jeu. »

L'ajout du gardien vétéran Al Montoya, embauché à titre de joueur autonome en juillet dernier, se veut une police d'assurance, confirme Stéphane Waite.

« Le poste de deuxième gardien va se jouer entre Montoya et Condon. En passant, on est très content du travail de ce dernier, l'an passé, pour un gars qui en était à ses premiers pas dans la LNH. Il est arrivé dans des conditions très, très difficiles, il a fait toute une job. »

« Montoya, ce n'est rien contre Condon, juste qu'on ne peut pas se permettre de ne pas avoir de substitut avec si peu d'expérience de la LNH. C'est ça le but, s'il arrive une blessure à l'un des trois, on aura un gardien avec de l'expérience fin prêt. »

À la Coupe du monde

Ensuite, son embauche par Hockey Canada à titre de conseiller spécial pour les gardiens. C'est dire que Waite travaillera avec Price, Braden Holtby et son ancien protégé à Chicago, Corey Crawford pour la Coupe du monde, du 17 septembre au 1er octobre.

« C'est tout un honneur et ce sera une super expérience. C'est la première fois qu'Équipe Canada nomme un entraîneur des gardiens, et je suis reconnaissant. C'est une grosse préparation. On a déjà eu une semaine complète de rencontres, en juillet, à Kelowna, pour faire le point. On prend ça très au sérieux. »

« C'est la Coupe du monde et pour le Canada, on sait que les attentes seront élevées. On vise la première place rien de moins, tout le reste sera décevant. Hockey Canada met le paquet. »

« Je comprends mon rôle, je ne suis pas là pour changer le style des gars, mais les préparer pour chaque match, pour revoir les stratégies, les tendances, non pas pour travailler techniquement avec eux. »

Quant à l'échange Weber-Subban, survenu fin juin, Waite a bien voulu parler de la nouvelle acquisition du CH, et un peu moins du départ de Subban. Le sujet a fait son temps, dit-il.

« J'adore l'attitude de Weber, il me fait penser à Price; il est posé, réfléchi, il ne s'emballe pas pour rien; ce sera toute une addition dans le vestiaire. C'est aussi l'un des meilleurs défenseurs de la Ligue, je l'ai eu dans ma face à Chicago et il était fatigant et marquait de gros buts. Je suis bien content de l'avoir avec nous. »

« Quant à P.K., ça fait un mois qu'il est échangé, c'est le temps de passer à autre chose, on ne lui souhaite que du bon. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer