La relève pointe chez les pêcheurs

La Sépaq a fait savoir cette semaine que... (Sépaq/Fokus Productions)

Agrandir

La Sépaq a fait savoir cette semaine que 13 pour cent des clients qui ont fréquenté en 2015 les plans d'eau qu'elle gère vivaient une première expérience de pêche.

Sépaq/Fokus Productions

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Il y a émergence de nouveaux pêcheurs pour remplacer ceux qui décrochent. C'est ce que démontrent les statistiques de fréquentation dans le réseau de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) pour l'année 2015.

L'organisation a fait savoir cette semaine que 4000 des quelque 31 000 pêcheurs qu'elle a accueillis l'an dernier en étaient à une première expérience. Les nouveaux adeptes ont donc représenté 13 pour cent de la clientèle.

Le tiers de ces nouveaux pêcheurs étaient des femmes, catégorie dont la représentation se situe autour de 20 pour cent dans la clientèle traditionnelle de pêcheurs fréquentant les nombreux lacs gérés par la Sépaq.

La pêche en couple gagne en popularité grâce au rehaussement de la qualité d'hébergement dans les différentes réserves fauniques, dont celle du Saint-Maurice.

La Sépaq a également accentué ses efforts auprès des jeunes, en s'alliant notamment à la Fondation de la Faune du Québec pour offrir une canne à pêche à tous les enfants de 9 à 12 ans participant à un séjour d'initiation.

Celles et ceux qui veulent tester leur intérêt pour l'activité avant d'investir dans l'équipement peuvent toujours opter pour le forfait « Prêt-à-pêcher ». Vestes de sauvetage, cannes, coffres avec les leurres de base, sont alors fournis aux clients pour la durée de leur séjour dans des lacs qui sont faciles d'accès et pas compliqués à pêcher pour des non-initiés. La chaîne Canadian Tire est associée à ce programme ciblant les recrues chez les adultes.

Conscients depuis plusieurs années des effets prévisibles de la courbe de vieillissement qui s'accentue au Québec, le gouvernement provincial, la Sépaq, la Fédération des pourvoiries ainsi que celle représentant les chasseurs et pêcheurs de la province unissent leurs efforts dans les campagnes de recrutement de nouveaux pêcheurs. C'est le but premier de la Fête de la pêche, dont les résultats sont particulièrement éloquents année après année dans la région de l'Estrie.

Rappelons toutefois qu'une baisse de 4,6 pour cent a été observée dans la vente de permis de pêche au Québec au cours de la dernière année, un recul de près de 32 000 pêcheurs. Le gouvernement Couillard a été blâmé pour avoir majoré le prix de vente des permis de façon substantielle en 2015.

L'augmentation appréciable du nombre de permis valides pour trois jours (46 pour cent ou 18 044 pêcheurs) était toutefois un indicateur suggérant que les séjours d'initiation gagnent en popularité. Les statistiques de la Sépaq vont dans le même sens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer