Ghislain Maduma en visite à Valcourt

Le boxeur d'origine congolaise Ghislain Maduma a rendu... (La Presse, Sarah Mongeau-Birkett)

Agrandir

Le boxeur d'origine congolaise Ghislain Maduma a rendu visite à son ami Éric Mondoux de Boxe Valcourt.

La Presse, Sarah Mongeau-Birkett

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Vincent Lambert
La Tribune

(Valcourt) Après plusieurs arrêts dans les gymnases de boxe du Québec, l'athlète québécois d'origine congolaise Ghislain Maduma était de passage à Valcourt samedi pour visiter l'École de boxe et pour partager sa passion avec les gens.

Invité par l'entraineur Éric Mondoux de Boxe Valcourt, Maduma ne pouvait refuser l'opportunité, explique-t-il : « Éric et moi, ça fait plus de 15 ans qu'on se connait. On s'est connu dans la boxe amateur. On a été des rivaux pendant des années. On s'est battu à trois reprises et c'est vraiment ce qui a bâti notre amitié. Quand j'ai vu qu'il avait un gym de boxe, ça m'a vraiment touché. » Avant de s'arrêter à Valcourt, Maduma avait visité environ 25 gymnases de boxe au Québec en deux mois pour partager son expérience. « Je voulais finir à Valcourt, car Éric, c'est un très bon ami », insiste le boxeur des poids super légers.

« Je rends visite aux gens parce que j'aime ça. Quand j'étais jeune, j'aurais aimé avoir cette chance d'avoir un athlète professionnel qui aurait pris le temps avec moi. C'est important de redonner et de partager ma passion. C'est sûr que je vais revenir », précise Maduma.

Un prochain combat à la maison

Pour son prochain combat, Ghislain Maduma (18-2-0) affrontera Ricky Sismundo (30-9-3) en sous-carte de David Lemieux, le 22 octobre prochain au Centre Bell. « Il est très agressif et ça va surement être un gros spectacle pour les partisans qui vont être là », souligne l'athlète. Ghislain Maduma a remporté son combat du 13 mai par décision contre Cesar David Inalef (20-6-2). « C'était un très bon combat. J'étais dans un retour après avoir boxé au Madison Square Garden », rappelle Maduma.

« J'ai commencé la boxe parce que je croyais que ce serait facile. Je me suis rendu compte que c'était plus dur que je pensais et c'est pour ça que j'ai continué. Depuis ce temps, j'ai tourné chez les professionnels, j'ai été champion nord-américain et champion continental des Amériques et j'ai été classé dans le top 3 au mondial. J'ai eu un long parcours depuis mes 15 ans », rigole le boxeur.

« Je suis un boxeur très athlétique qui boxe avec beaucoup d'intelligence et d'explosion. Ma plus grosse qualité, c'est ma vitesse d'exécution et j'ai une belle technique, mentionne Maduma. La boxe m'a gardé en dehors des problèmes et elle a été positive pour moi. J'ai appris la base du respect », termine-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer