• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Perron et Grégoire font renaître le Tournoi à bout de souffle 

Perron et Grégoire font renaître le Tournoi à bout de souffle

David Perron et Jérémy Grégoire... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

David Perron et Jérémy Grégoire

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Après avoir organisé 21 éditions du Tournoi à bout de souffle, l'ancien joueur professionnel Yanic Perreault et son frère Sylvain voient David Perron et Jérémy Grégoire faire renaître la formule, et ce, deux ans après la mort de leur événement.

Le Tournoi à bout de souffle David Perron-Attitude Hockey est né. De nombreux hockeyeurs professionnels se réuniront samedi de 9 h à 18 h à l'aréna Philippe-Bergeron de l'arrondissement Brompton. On y retrouvera entre autres Sean Couturier, Nikita Scherbak, Maxim Lapierre, Zach Fucale et Simon Després pour ne nommer que ceux-là.

Tous les profits iront à la Fondation David Perron-Attitude Hockey, dirigée par le hockeyeur des Blues de St-Louis et la famille Grégoire, venant en aide aux hockeyeurs estriens dans le besoin.

« On profite du concept des frères Perreault, mais on adaptera le tournoi à notre image, explique David Perron. En l'amenant à Brompton dans un plus petit aréna, ce sera différent. Jérémy a travaillé fort pour attirer quelques joueurs professionnels. Moi j'ai appelé d'anciens coéquipiers. On a commencé les appels il y a cinq semaines et dès qu'on avait quelques gros noms, d'autres ont manifesté leur intérêt et on a senti l'effet boule de neige par la suite.»

Six équipes sont inscrites. Plusieurs joueurs de la LNH, de la Ligue américaine, de la Ligue de la côte Est et de la LHJMQ participeront au tournoi. Une équipe formée par les joueurs du Phoenix y sera aussi. Carl Neill, Daniel Audette, Thomas Grégoire et leurs amis provenant de différentes équipes représenteront la formation sherbrookoise.

« Quand j'étais jeune, je ne voulais jamais manquer le Tournoi à bout de souffle. C'est une tranche importante de ma vie. C'était une rare occasion de voir à l'oeuvre les professionnels comme Mike Ribeiro, Sidney Crosby ou Vincent Lecavalier. C'était à côté de chez moi et ça ne coûtait presque rien. J'ai même joué dans la classe B pour commencer et ensuite, dans la classe A. On recommence peut-être à zéro, mais je suis déjà impressionné par la qualité de joueurs qui seront présents», ajoute Perron.

« Puisque l'événement en est à sa première année, on ne voulait pas brûler d'étapes, mais j'ai l'impression que l'an prochain ce sera encore plus gros», lance le membre du Canadien de Montréal Jérémy Grégoire tout en rappelant qu'une classe B pourrait aussi voir le jour dans le futur.

Le coût d'admission a été fixé à 5 $ par personne ou 10 $ pour la famille. Chaque équipe sera composée de sept joueurs incluant le gardien de but et le jeu se déroulera à cinq contre cinq de façon continue pendant deux périodes de dix minutes.

Les commanditaires qui souhaitent appuyer la Fondation David Perron-Attitude Hockey peuvent faire valoir leur intérêt en appelant au 819 212-­6847.

« Je crois qu'il est important d'aider les jeunes à s'épanouir à travers le sport qu'ils aiment», commente Zachary Fucale, espoir du Canadien de Montréal.

«Je sais que la Fondation David Perron-­Attitude Hockey peut faire une grande différence à cet égard, poursuit le gardien. Certains jeunes ont besoin d'aide, car c'est dispendieux de pratiquer un sport de nos jours.»

D'ailleurs, la Fondation pourrait prochainement compter sur un deuxième événement d'envergure pour renflouer ses coffres: un tournoi de golf.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer