• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Une première victoire pour « notre » équipe 

Une première victoire pour « notre » équipe

L'atmosphère était fébrile mercredi au Pavillon des arts... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

L'atmosphère était fébrile mercredi au Pavillon des arts et de la culture de Coaticook lors de la retransmission en direct du premier match de l'équipe canadienne féminine de soccer aux Jeux olympiques de Rio. Le père de la joueuse coaticookoise Josée Bélanger, Luke, était particulièrement expressif.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ève Bonin
La Tribune

(Coaticook) On l'a espérée tout au long du match, mais son entraîneur a probablement décidé de préserver ses forces pour le prochain, a supposé le père de Josée Bélanger. Malgré l'absence au jeu de l'athlète originaire de Coaticook lors de son 1er match aux Jeux olympiques de Rio, l'équipe canadienne féminine de soccer a offert des émotions fortes jusqu'à la fin aux spectateurs réunis mercredi au Pavillon des arts et de la culture.

ls étaient une trentaine d'amateurs à assister à la première rencontre des Canadiennes avec l'équipe d'Australie. Tous étaient sagement assis dans l'attente du début du match, sauf Luke Bélanger, le père de Josée, debout au milieu de la pièce et les yeux rivés sur l'écran géant où il a cherché en vain le familier no 9 du chandail de sa fille, gardée comme substitut pour cette rencontre. Il aura fallu si peu que 20 secondes de jeu pour que l'équipe canadienne marque son 1er but, et que la tension baisse un peu pour Luke Bélanger, qui est enfin allé s'asseoir.

«J'espère que Josée va embarquer, ça prend de la défensive là» a-t-il déclaré à l'issue de la première mi-temps, en reprenant son souffle à l'extérieur. L'expulsion d'une joueuse à la suite d'une pénalité lui semblait exagérée, comme à l'ensemble de l'assistance si l'on se fie aux protestations entendues. « Je trouve ça de valeur que l'arbitre ait donné un carton rouge, c'était rien de grave. »

Léa Audet et Sarah Viens, deux joueuses des Éclipses étaient du même avis. Enchantées par la première partie du match, elles espéraient elles aussi y voir en action la joueuse de Coaticook tout en appréciant la performance de l'équipe. «Jusqu'à maintenant, les Canadiennes ont fait de beaux jeux de passe pour déjouer les Australiennes, qui ont failli faire des buts à plusieurs reprises», a commenté Léa Audet.

Tension...

Par moments, entre les interventions des commentateurs en ondes, on n'entendait que le grondement du frigo du minibar où s'affairait le DG du Pavillon Marc-André Lacroix, trop heureux d'unir ses fonctions officielles d'hôte à sa passion pour le soccer. La tension était palpable dans la salle et tous ont retenu leur souffle jusqu'au 2e but du match, marqué par la capitaine de l'équipe Christine Sinclair à la 80e minute du jeu.

« C'est énervant un peu vu notre infériorité numérique » confiait le maire de Coaticook, Bertrand Lamoureux, selon qui la présence de Josée Bélanger aux Jeux olympiques a déjà un impact positif dans la communauté. « C'est la première fois, à plus de 70 ans, que je vois un athlète de Coaticook performer à ce niveau. On est fiers et on l'encourage à continuer de nous représenter. »

Au dernier quart d'heure avant la fin du match, on pouvait entendre Luke Bélanger s'impatienter. « C'est quoi le numéro de Josée, je vais l'appeler pour qu'ils l'embarquent! » Il était visiblement soulagé à l'issue du match qui a procuré une première victoire à l'équipe canadienne avec un compte final de 2-0. « Là je suis relax! Le stress est tombé jusqu'à la prochaine game, samedi après-midi à 14 h »

Le rendez-vous est donné pour les amateurs de soccer et autres supporters de Josée Bélanger, qui pourront assister à la retransmission en direct de tous les matchs de l'équipe aux Jeux olympiques au Pavillon des arts et de la culture. La conseillère Guylaine Blouin est confiante d'y voir bientôt la joueuse de Coaticook s'exercer sur grand écran. « Je pense que ça va attirer encore plus de gens au cours des prochains jours, on est quand même un mercredi après-midi » mentionne celle qui a adoré le match malgré l'absence de Josée Bélanger. « C'est sûr, c'est notre équipe! »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer