Xavier Desharnais met un terme à sa saison

Xavier Desharnais a décidé de ne pas participer... (Archives, Le Quotidien)

Agrandir

Xavier Desharnais a décidé de ne pas participer aux deux dernières courses du circuit Grand Prix de nage en eau libre après sa 10e position à la Traversée internationale du lac Saint-Jean.

Archives, Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Xavier Desharnais a décidé de mettre une croix sur sa saison 2016 sur le circuit Grand Prix FINA après sa 10e place (8e chez les hommes) récoltée en fin de semaine lors de la 62e Traversée internationale du lac Saint-Jean.

Avec seulement trois épreuves cette année au calendrier du circuit Grand Prix, Desharnais a jugé que le déplacement en Italie et en Macédoine pour les deux dernières compétitions de la saison n'en valait pas la peine.

« Ma huitième place chez les hommes ne me donne pas suffisamment de points pour espérer remonter sur le podium au classement général de la saison avec seulement deux courses à faire. Ma position au Lac Saint-Jean ne me procure pas non plus une grosse bourse et comme ça coûte cher pour aller nager en Europe, aussi bien passer mon tour. Ce fut une saison un peu bizarre pour toutes sortes de raisons. Ça m'a pris du temps avant d'atteindre un niveau de performance acceptable, même à l'entraînement. Je vais la terminer à la Coupe du monde 10 km de Lac-Mégantic à la mi-août. Après je vais me donner du temps pour faire le vide et me ressourcer. Je vais oublier la nage pour quelques semaines et reprendre l'entraînement vers la fin septembre avec mon nouveau coach (Claude St-Jean) », a expliqué Desharnais.

Résistant

Revenant sur sa performance au marathon de 32 km du Lac St-Jean, Desharnais avoue que sa position au classement le déçoit, mais avec du recul, il se console en réalisant qu'il a prouvé qu'il était un nageur résistant.

« Probablement que tout le monde parle d'un échec pour moi. Je ne peux pas cacher que c'est décevant, surtout après mes victoires en 2014 et 2015. Mais ça ne peut pas toujours bien aller. Mon nouveau maillot qui m'a été livré dans la même semaine que le marathon m'a causé des ennuis. J'ai eu des problèmes de respiration parce qu'il était trop serré à la hauteur de ma cage thoracique. À un moment donné j'ai réussi à le replacer, mais c'est une épaule qui a écopé. J'ai nagé avec un seul bras durant une dizaine de kilomètres. Je pensais être capable de remonter dans le peloton de tête, mais cela ne s'est jamais concrétisé. Les meneurs ont réussi à se détacher », confie le nageur natif de Sherbrooke.

Avec le résultat que Xavier Desharnais a nagé en solitaire du début à la fin de la compétition. « C'est la première fois de ma carrière que ça m'arrive. Cela m'a permis de réaliser que j'étais très résistant physiquement et mentalement pour nager presque sept heures (6h 51m 2s) en solo. C'est très positif et vu de cet angle, j'en retire énormément de satisfaction. »

Ironiquement, Desharnais avait eu besoin de presque 30 minutes de plus pour sa victoire en 2015. Cependant, il faut savoir que les conditions étaient idéales pour les nageurs cette année, de là les chronos plus rapides.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer