Un appui pour les athlètes de la relève

Pas moins de 45 jeunes athlètes recevront l'appui... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Pas moins de 45 jeunes athlètes recevront l'appui d'Excellence sportive Sherbrooke grâce au programme Impulsion. Jeudi, ils étaient presque tous présents à la conférence de presse.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Soudainement, le rêve de 45 jeunes athlètes devient plus accessible. Fidèle à son habitude, Excellence Sportive Sherbrooke a lancé un nouveau programme jeudi afin d'appuyer ces espoirs, qui visent tous une participation aux Jeux du Canada de Winnipeg en 2017 et même aux Jeux olympiques.

Grâce au Fonds de legs des Jeux du Canada-Sherbrooke 2013, le programme Impulsion recevra un montant de 20 000 $ lors de sa première année. L'appui d'Asics Canada, de la boutique Le Coureur et de Joël Séguin photographe a aussi permis la création de cette aide.

« Le programme Impulsion 2013 a été mis sur pied par Excellence sportive Sherbrooke dans le cadre des Jeux du Canada d'été de 2013 tenus à Sherbrooke. Ce programme, de par son succès, nous incite à le rendre permanent afin de soutenir les futures générations d'athlètes estriens qui prendront part aux différentes éditions des Jeux du Canada d'été et d'hiver », a souligné Bruno Vachon, président d'Excellence Sportive Sherbrooke.

« Pour moi, c'est un gros privilège de faire partie de ce groupe, a confié Daphnée Gagnon. Non seulement je recevrai de l'argent pour mon entraînement et mes compétitions en saut en longueur et au 400 m, mais en plus, je serai entourée de plusieurs professionnels collaborant avec Excellence sportive Sherbrooke. J'arrive des Nationaux à Edmonton et j'espère participer aux Jeux de Winnipeg. Tout cela devient très dispendieux. »

Pour Jérémie Roy, il s'agit de toute une marque de reconnaissance.

« Quand on voit qu'il y a des gens derrière nous, on peut se fixer des objectifs encore plus élevés. J'ai le goût de pousser la machine à son maximum. Grâce à l'aide des nutritionnistes, des physiothérapeutes ou du psychologue sportif, je serai à mon meilleur lorsque viendra le moment de rivaliser contre les meilleurs au pays », estime le spécialiste du 800 m.

Maxime Léveillé s'est également réjoui de cette annonce, lui qui pratique le saut à la perche :

« Plus je m'améliore, plus je dois faire de la route pour prendre part aux différentes compétitions. L'argent peut devenir un frein. Mais en ayant été sélectionné par ESS, ça me fait un poids de moins sur les épaules en vue des Jeux du Canada de 2017. Je pense même déjà aux Jeux de Tokyo. Ce serait mon rêve en fait. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer