Melanie McCann vise toujours plus haut

Melanie McCann était de passage à Sherbrooke pour... (Spectre média, Julien Chamberland)

Agrandir

Melanie McCann était de passage à Sherbrooke pour pratiquer l'épreuve du combiné dans le cadre du Championnat du Canada de pentathlon moderne.

Spectre média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) À deux semaines des jeux Olympiques de Rio, Melanie McCann, qui était de passage à Sherbrooke pour le Championnat du Canada de Pentathlon Moderne, se sent prête à affronter les 36 autres athlètes de la compétition.

Ayant atteint la 11e place au classement lors des jeux Olympiques de Londres en 2012 et enregistré le meilleur résultat olympique obtenu jusqu'à maintenant par un pentathlonien canadien, l'athlète mise cette année sur son expérience antérieure pour améliorer sa performance, et gravir les échelons. « Je sais à quoi m'attendre, par exemple dans le village des athlètes et dans la logistique. Si je peux améliorer mon classement, je serais vraiment satisfaite », explique l'athlète de 26 ans.

Bien qu'elle se sente confortable dans les cinq épreuves du pentathlon, Melanie McCann espère profiter de sa discipline de prédilection pour connaître un départ canon. « C'est toujours l'escrime la première épreuve du pentathlon, alors j'espère partir la compétition en force puisque c'est définitivement ma meilleure épreuve », continue-t-elle.

La native de Clinton, en Ontario, a pu se préparer pour les Jeux olympiques grâce aux Championnats panaméricains, où elle a frôlé le podium, remportant la 4e place, et le Championnat du monde UIPM où elle s'est glissée au 7e rang. « Au pentathlon, tout peut arriver. Il suffit de suivre le plan établi et de se concentrer sur soi-même. »

La pentathlonienne profite des semaines restantes avant le départ pour le Brésil afin de finaliser son entraînement et être au point dans chacune des cinq épreuves.

Une inspiration pour les jeunes

L'olympienne a profité du Championnat du Canada de Pentathlon moderne, qui se déroulait à l'Université Bishop, pour pratiquer l'épreuve du combiné, de la course et du tir au pistolet. « Avant la compétition et la pratique, je tenais à venir saluer ma famille pentathlonienne du Canada », mentionne-t-elle. « Quand j'avais l'âge des jeunes qui compétitionne pour le Championnat, rencontrer les olympiens était toujours une grande inspiration. »

La pluie a causé beaucoup de problèmes aux organisateurs del'événement qui ont dû déplacer sous la salle d'entraînement de l'Université Bishop l'épreuve de tir au pistolet laser. « C'est beaucoup de logistique, ça a retardé la compétition, mais on s'en sort bien », précise Daniel Coulombe, directeur du tournoi et entraîneur d'escrime au club STH.

Des athlètes du Québec, de l'Ontario, de l'Alberta, de Vancouver et même du Chili ont débarqué à l'Université dans le but de récolter des points et gagner les honneurs. D'ailleurs, neuf athlètes de Sherbrooke ont été médaillés lors de cette journée.

Justine Bourdreau, qui vient d'être sacrée championne canadienne d'escrime en mai dernier, peut maintenant ajouter le titre de championne canadienne de tétrathlon à son pedigree. Elle gagne également, avec l'équipe Québec, la deuxième place de la compétition à relais du weekend, derrière l'équipe de l'Ontario et devant celle de l'Alberta.

Devant les installations de l'Université Bishop, Penthatlon Canada songe sérieusement à amener un championnat nord-américain à Sherbrooke d'ici 2 ans. « Toutes les installations sont là, on pourrait faire le tournoi en une seule journée. On a la piscine, le gymnase, le terrain pour le tir et la course et il y a des écuries à proximité. Tout y est », résume M. Coulombe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer