Souvenirs impérissables des Jeux de Montréal

Visite de la reine Élizabeth II à l'hôtel... (Archives, La Presse)

Agrandir

Visite de la reine Élizabeth II à l'hôtel de ville de Montréal en marge des Jeux olympiques.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Messier
Denis Messier
La Tribune

COMMENTAIRE / Samedi, 17 juillet 1976, un peu après 15 h, la journée tant attendue à Montréal, soit l'ouverture des Jeux olympiques, est là!

Autour du Stade Taillibert - toujours inachevé - ça bouge, et à l'intérieur, la foule évaluée à plus de 72 000 personnes ne tient plus en place.

Petit à petit, les athlètes font leur apparition, sous les yeux de la reine Élizabeth II, du maire Jean Drapeau et d'autres personnalités du CIO.

Mon « mon oncle », le marathonien Gérard Côté, me l'avait dit. « Denis, des JO tu n'as pas le droit de manquer ça ». Gérard n'avait jamais dit si vrai.

La Tribune ne publiant pas le dimanche, j'avais donc tout mon temps pour apprécier le spectacle, vivre l'événement, les yeux grands ouverts, tout comme mon carnet de notes!

40 ans plus tard, j'avoue que je n'aurais pas été capable de livrer mon papier au journal. Je me suis essayé - écrire sur le moment est normalement plus facile -, mais pas cette fois-là. Les feuilles de papier, à demi pleines, se retrouvaient à la poubelle.

Le mur du marathonien, à titre d'exemple, je l'ai frappé... et j'ai eu besoin d'un peu de temps pour livrer mon « devoir ».

Le cerveau, ça imprime bien des choses... et 40 ans plus tard les images, elles sont toujours là. Profitant du week-end suivant l'ouverture, j'avais visité en plus du Stade, le Forum, le Vélodrome, le Centre Claude-Robillard, les arénas Sauvé et Richard, et autres. Ainsi, j'avais découvert et je titrais : « le public est EMBARQUÉ » et il le fut jusqu'à la toute fin!

Si vous pensez qu'une conquête de la coupe Stanley par le Canadien au Forum, ça rend fou une foule, tout le monde était debout quand la gymnaste roumaine, Nadia Comaneci, a été la première femme à inscrire une note parfaite de 10. Nadia répétait l'exploit sept fois, volant le spectacle à tout le monde en compétition. J'ai pensé que le Forum s'écroulerait. La Russe Nelli Kim, elle aussi animait le site en gymnastique.

En plus de l'image de Nadia Comaneci, la Reine des JO de Montréal, je vois encore le Finlandais Lasse Viren, médaillé d'or au 5000 et 10 000 mètres, en plus d'une 5e position, prendre le haut du pavé dans le stade, tout comme l'Américain Bruce Jenner, médaillé d'or du décathlon et proclamé le Roi des JO.

J'ai vu l'homme fort Vasily Alexeev, le Cubain Alberto Juantorena, le « fou en pyjama » Marcel Jobin ayant droit à une ovation debout en posant les pieds au Stade, et combien d'autres. Vous savez, on manque de yeux pour tout voir!

Oui, j'ai aussi en tête les images du québécois Claude Ferragne et Greg Joy de Vancouver, tous deux qualifiés pour la finale du saut en hauteur. Nadia avait « enflammé » le Forum, mais je peux vous dire que Ferragne et Joy, tout spécialement ce dernier, récipiendaire d'une médaille d'argent, avaient des milliers d'yeux rivés sur eux. Québécois et Canadiens présents au Stade Taillibert « sautaient » avec eux... pour franchir la barre! Suis-je un gars privilégié? Chose certaine, et je l'ai répété plus d'une fois, il me serait difficile de vivre une plus belle carrière que celle de j'ai eue à La Tribune, carrière s'amorçant le 1er juillet 1963.

Un dernier souvenir des JO, 40 ans plus tard - la cerise sur le sundae - ça se passe en dehors du site des JO, alors que je suis invité à bord du bateau le Britania de la reine Élizabeth II et du prince Phillip, ancré au port de Montréal par un dimanche ensoleillé, pour un toast avec la reine. Tout un privilège que celui de pouvoir serrer la main de la reine et d'échanger avec le prince.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer