Chabot rejoint Eye of the Tiger

La nouvelle association du jeune boxeur Thomas Chabot... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

La nouvelle association du jeune boxeur Thomas Chabot avec le promoteur Eye of the Tiger Management représente un beau défi pour le boxeur de 16 ans de Robertsonville.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Nadeau
La Tribune

(Thetford Mines) La carrière du boxeur Thomas Chabot vient de prendre une nouvelle tournure à la suite d'une commandite d'entraînements offerte par le groupe Eye of the Tiger Management du promoteur Camille Estephan. Une association qui représente un beau défi pour le boxeur de 16 ans. « Ça va grandement m'aider à développer mon talent et me rendre plus performant dans le ring. C'est en plus une source de motivation supplémentaire de pouvoir m'entraîner avec eux », commente celui qui a toujours comme objectif les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo.

Cette commandite va se traduire par trois entraînements hebdomadaires qui devraient améliorer sa condition physique. « Je vais avoir droit à des entraînements avec un préparateur physique et je vais aussi faire des combats d'entraînements contre des boxeurs de leur groupe », mentionne celui qui ne connaît pas encore la date de son premier rendez-vous.

Camille Estephan a découvert le jeune pugiliste lors du gala de boxe présenté à Thetford Mines le mois dernier où un de ses athlètes, Batyr Jukembayev, était de la carte. « J'avais entendu parler de Thomas à plusieurs reprises. On me disait que c'était un jeune homme très sérieux et très talentueux. Quand je l'ai vu, j'ai vraiment aimé son style et sa personnalité. Je me suis dit qu'on devait l'aider à développer son potentiel et réaliser ses rêves. »

Le promoteur a cité le cas d'Ariane Fortin, qui sera de la prochaine olympiade à Rio, concernant son appui à Thomas Chabot. « Depuis quelques années, Ariane avait besoin d'aide pour atteindre son potentiel et on l'avait commandité pour ses entraînements. Là, on est bien content parce qu'elle ne va pas seulement aux Olympiques, mais elle est favorite pour gagner une médaille pour le Canada. »

Même s'il conserve son statut d'amateur, Thomas Chabot devra s'exiler sur la rive sud de Montréal afin de faciliter ses entraînements. Il a cependant tenu à préciser que même s'il joint les rangs du groupe montréalais, il demeure membre du Club de boxe de Robertsonville où il continuera de s'entraîner les fins de semaine.

Son entraîneur Stéphane Lachance, qui l'a pris sous son aile à l'âge de 11 ans, se réjouit de cette nouvelle alliance, mais en même temps il est déçu de perdre son jeune boxeur. « Je suis fier d'avoir rendu un athlète à ce sommet, mais en même temps, notre champion ne sera plus là en permanence, ce qui va créer un vide surtout qu'il apportait une certaine motivation pour les autres », a-t-il indiqué concernant son protégé qui a remporté 54 de ses 59 combats.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer