Football M18 : le Québec conserve son titre

Mathieu Pronovost... (La Presse, archives)

Agrandir

Mathieu Pronovost

La Presse, archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le voyage de la formation québécoise à Winnipeg a été fructueux. Le club de football des moins de 18 ans est revenu du championnat national avec la médaille d'or, encore une fois.

Après un carnage de 54-0 contre le Manitoba et un gain de 24-10 sur l'Alberta, les Québécois sont revenus de l'arrière pour une deuxième fois consécutive afin d'arracher en grande finale une victoire de 25 à 8 à la Saskatchewan, qui avait éliminé les dangereux Ontariens en demi-finale.

Le coordonnateur offensif et entraîneur de la ligne offensive du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke, Mathieu Pronovost, était le responsable de la ligne offensive au sein de la formation québécoise. Le secondeur sherbrookois Xavier Ouellette participait également à ce tournoi comprenant trois matchs en seulement huit jours.

Et c'est avec le sentiment du devoir accompli qu'ils ont regagné leur patelin ce week-end.

« On était fiers d'avoir obtenu un cinquième titre en sept occasions, admet Pronovost. Il n'est jamais facile de battre l'Ontario, la Saskatchewan ou l'Alberta. C'est dommage toutefois que la Colombie-Britannique ne participe pas à l'événement même si elle pourrait effectuer un retour à la compétition l'an prochain. Les jeunes avaient le sourire aux lèvres après la conquête du titre et avec raison. Parce qu'il s'agit d'un vrai marathon! »

Après un camp de huit jours, les Québécois ont dû se livrer à une difficile épreuve.

« La formule est un peu contestée. Il est très rare de voir une équipe de football disputer autant de matchs en si peu de temps, même si les quarts ont été raccourcis à 12 minutes. En plus, la saison s'en vient à grands pas. Il y a des risques de blessures », note Mathieu Pronovost.

« Puisque les joueurs ont peu de temps pour apprendre les stratégies et se connaître sur le terrain, on a opté pour des tactiques très simples afin de limiter les erreurs. La formule a été gagnante », poursuit le pilote sherbrookois.

Le Québec pouvait une fois de plus miser sur une cohorte talentueuse cette année.

« Les 40 meilleurs joueurs de moins de 18 ans du Québec ont été sélectionnés et 54 joueurs avaient été invités. Sept ou huit Estriens faisaient partie du camp, mais un seul a été retenu. Xavier évoluait pour l'école secondaire du Triolet et a déjà participé à ce championnat. Son expérience a été très utile durant le championnat », souligne le membre du Vert & Or.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer