• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Trop vieux de quatre jours pour les Jeux du Québec 

Trop vieux de quatre jours pour les Jeux du Québec

Jayson Robillard se dit déçu de ne pas... (Spectre Media, Julien Chamberland)

Agrandir

Jayson Robillard se dit déçu de ne pas pouvoir prendre part aux Jeux du Québec d'été 2016 à cause d'une erreur administrative et d'une décision qu'il qualifie de douteuse concernant l'âge d'admissibilité.

Spectre Media, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le golfeur Jayson Robillard a vécu toute une déception en se voyant retirer son billet de participation pour les Jeux du Québec après avoir finalement été déclaré trop vieux... de quatre jours.

Le Sherbrookois de 16 ans croyait en ses chances d'empocher une médaille et d'aider l'Estrie à mieux figurer lors des épreuves de golf présentées à Montréal à la fin du mois aux Jeux du Québec d'été 2016.

Parce que dans le premier document d'inscription reçu, les dates de naissance inscrites lui laissaient croire qu'il était admissible à la compétition : être né entre le 1er août 2003 et le 2 août 1999. Mais par la suite, celui qui est né le 28 juillet 1999 a obtenu un deuxième document dans lequel il était mentionné que seuls les athlètes nés entre le 2 août 1999 et le 1er août 2003 pouvaient prendre part au rendez-vous.

Et pourtant, comme l'épreuve aura lieu du 18 au 20 juillet, Jayson Robillard aurait été encore âgé de 16 ans au moment d'y participer.

« Je trouve cela très décevant parce que la Fédération de golf ne fonctionne pas comme la plupart des autres fédérations en déterminant la date du 1er janvier pour l'admissibilité. Et c'est la deuxième fois que je suis refusé aux Jeux du Québec à cause de ces dates qui ne sont pas logiques. J'espère encore qu'elle changera d'avis en acceptant notre dérogation. Je vais y croire jusqu'à la veille des Jeux », souligne Jayson Robillard.

« On a tellement de difficulté à attirer des jeunes sur les terrains de golf et quand je vois qu'on empêche un golfeur de participer aux Jeux du Québec à cause d'une mauvaise décision administrative et le manque de flexibilité ou de logique, c'est aberrant! » lance le père de Jayson, Yves Robillard, également professionnel de golf et directeur des opérations au Club Venise.

« Normalement, on peut aussi prendre en considération l'âge au moment du tournoi ou bien l'année de naissance. Pourquoi au golf c'est le 2 août? Pour empêcher ceux qui sont nés dans des années impaires entre le 1er janvier et le 2 août de participer aux Jeux? C'est très discutable! » ajoute Yves Robillard.

Ce dernier ne croit plus nécessairement aux chances de voir son garçon vivre l'expérience des Jeux du Québec :

« Au moins, je vais m'être battu pour les autres jeunes si la Fédération décide de changer son fusil d'épaule pour les prochaines éditions. »

Des règlements à faire respecter

Du côté de la Fédération de golf du Québec, le directeur Jean-Pierre Beaulieu admet qu'il y a eu une faute de commise.

« On s'est trompés dans la date lors du premier envoi. C'est malheureux, on s'en excuse », a-t-il confié.

Et en ce qui concerne l'âge d'admissibilité?

« Chaque fédération a le pouvoir de choisir ses dates. La nôtre c'est le 2 août. Même si l'athlète est né trois ou quatre jours trop tôt, on ne peut rien y faire. Les règlements existent pour être appliqués. C'est aussi cruel que dans le monde du hockey lorsqu'un joueur est à une journée d'être disponible pour un repêchage. Il doit attendre l'année suivante », résume M. Beaulieu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer