Danault veut prouver son talent à Bergevin

Phillip Danault... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Phillip Danault

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

(Victoriaville) Phillip Danault vient de concrétiser un rêve en signant un contrat de deux ans pour les Canadiens. Il poursuit sa carrière avec le club montréalais où de nombreux changements ont été apportés pour le mieux, selon lui.

Deux ans pour se «prouver», voilà comment le jeune hockeyeur de 23 ans décrit son nouveau contrat. «Il me donne un long laps de temps, c'est valorisant», explique-t-il.

Il espère être utilisé là où il se sent le plus en maîtrise de son jeu. «Je suis un joueur d'offensive, mais qui est capable de jouer à la défensive également. J'espère qu'ils me feront jouer en désavantage numérique, en cinq contre quatre, parce que c'est là que je peux aider.» Il ajoute que les entraîneurs connaissent déjà ses forces tout en se disant certain qu'ils le feront jouer là où il est le mieux pour l'équipe.

Une équipe qui bouge

Le tricolore a vécu toute sorte de chambardement cette année, avec entre autres le départ de PK Subban pour les Predators de Nashville. «Je n'ai pas eu la chance de beaucoup côtoyer Subban puisqu'il était blessé à la fin de la saison quand je suis arrivé, mais je suis certain qu'il apportera beaucoup à Nashville. C'est une très bonne personne et je lui souhaite la meilleure des chances», ajoute Danault.

Dans cet échange majeur, Shea Weber a rejoint le CH, ce que Danault qualifie de «bonne transaction» de la part de Marc Bergevin. «Weber, c'est un champion. Il a un leadership sur la glace, mais aussi hors glace. Ça va être très bon de l'avoir avec nous.»

Bergevin a également sorti Alexander Radulov de la KHL pour l'amener à Montréal. «Lui et moi aurons le même objectif en tête : faire nos preuves à l'organisation», mentionne Danault en ajoutant qu'il s'agit d'une autre très bonne acquisition du directeur général. «La KHL est une ligue très forte, je ne doute pas une seconde du talent de Radulov.»

Danault anticipe la saison avec impatience. «Nous avons une équipe forte qui devient de plus en plus stable. Ça sera une belle année», conclut le jeune joueur.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer