• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Régates de canoë-kayak : préparer les provinciaux 

Régates de canoë-kayak : préparer les provinciaux

Guillaume Chainé et Léa Ugland, du Club nautique... (Spectre média, Maxime Picard)

Agrandir

Guillaume Chainé et Léa Ugland, du Club nautique de Sherbrooke, profitent des régates pour tester leur stratégie et apprendre à connaître d'autres jeunes athlètes passionnés par le kayak et le canoë.

Spectre média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

La Tribune

(SHERBROOKE) Le temps gris n'a pas arrêté la centaine de jeunes d'un peu partout au Québec de s'emparer des eaux de la plage Blanchard, à Sherbrooke, dans le cadre des premières régates de la saison de canoës et kayak du Club nautique de Sherbrooke.

Des jeunes des clubs de kayak et de canoës de Lachine, de Pointe-Claire, d'Otterburn Park et de Cartierville se sont joints au club de Sherbrooke pour une compétition festive. Deux parcours mettaient les athlètes à l'épreuve. Pour les 15 ans et plus, un grand circuit de 500 mètres jugé par les arbitres de la fédération de canoë-kayak du Québec était à leur disposition.

Les 14 ans et moins, quant à eux, avaient la chance de tester une nouvelle formule. « Il s'agit d'une boucle de 180 mètres. Les athlètes ont 30 minutes pour faire autant de tours qu'ils veulent, en essayant d'avoir le meilleur temps possible », explique Catherine Paradis, directrice de la division canoës-kayak du Club nautique de Sherbrooke. Habituellement sous forme de corridor de course, la nouvelle façon de faire permet aux jeunes de pouvoir pagayer plus longtemps et de vraiment profiter de leur temps sur l'eau.

Se préparer pour les provinciaux

« C'est toujours un plaisir de faire les régates. On apprend à connaître des jeunes de notre âge qui pratiquent le même sport que nous », raconte Léa Ugland, athlète midget U17 en kayak pour le Club de Sherbrooke.

Guillaume Chaîné, lui aussi midget U17 dans le club de Sherbrooke, ajoute qu'il profite de l'occasion pour essayer de nouvelles embarcations, ou pour confirmer ses plans de course. « On peut voir le niveau des gens contre qui on compétitionne pour les provinciaux », précise-t-il.

Les deux jeunes ont d'ailleurs remporté la course en kayak K-1, dans leur catégorie respective. Léa a également raflé la première place en canoë C-1 et en kayak K-4.

« Les provinciaux sont la porte d'entrée vers le championnat canadien. Il faut une bonne préparation et, des journées comme aujourd'hui, ça nous permet de nous mesurer à d'autres athlètes, tout en nous amusant », renchérit Léa.

Les provinciaux pour la division bantam et moins, regroupant les moins de 14 ans, se tiendra cette année à Sherbrooke, au Lac des Nations, les 20 et 21 août 2016. « C'est l'occasion pour le club de se faire un peu d'argent, en plus de faire découvrir notre belle région. Nous sommes dans les très rares à offrir un sport où les jeunes n'ont pas à débourser un sou pour l'équipement », rappelle Catherine Paradis. « Une embarcation peut se détailler entre 1000 $ et 30 000 $, voilà pourquoi c'est important d'avoir du financement. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer