Le rêve islandais prend fin

L'attaquant islandais Eidur Gudjohnsen félicite Antoine Griezmann de... (Photo Agence France-Press, FRANCK FIFE)

Agrandir

L'attaquant islandais Eidur Gudjohnsen félicite Antoine Griezmann de la France après la défaite, 5-2, de l'équipe Cendrillon de cet Euro 2016. La France affrontera l'Allemagne qui a éliminé l'Italie aux tirs de barrage.

Photo Agence France-Press, FRANCK FIFE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
La Presse Canadienne
PARIS

Le parcours de rêve de l'Islande a pris fin de façon abrupte, dimanche, quand la France a signé une convaincante victoire de 5-2 pour passer en demi-finale de l'Euro.

Olivier Giroud et Paul Pogba ont marqué dans les 20 premières minutes de jeu pour permettre aux locaux de prendre le contrôle de la rencontre et de drainer tous les espoirs de l'Islande, qui avait surpris l'Angleterre lors du tour précédent.

Dimitri Payet et Antoine Griezmann ont touché la cible avant la fin de la première mi-temps pour clouer le cercueil de l'Islande au grand désarroi des nombreux amateurs islandais présents au Stade de France.

Kolbeinn Sigthorsson a inscrit les siens à la marque à la 56e minute pour réduire l'écart à trois buts, mais Giroud a marqué son deuxième du match trois minutes plus tard pour confirmer la domination française. Birkir Bjarnason a enfilé l'aiguille dans les dernières minutes de la rencontre pour compléter la marque.

La formation de Didier Deschamps est devenue la première équipe à inscrire quatre buts en première demie à l'Euro. Elle fera maintenant face à l'Allemagne en demi-finale, jeudi, à Marseille. Dans l'autre demi-finale, le Portugal se mesurera au Pays de Galles.

Cette victoire arrive à point pour la France, qui ne s'était pas réellement imposée depuis le début du tournoi. Les Français n'avaient signé qu'une seule victoire par plus d'un but, un gain de 2-0 face à l'Albanie en phase de groupe.

Sens unique

Si l'Islande espérait causer une autre surprise, les troupiers de Deschamps se sont chargés de rapidement lui envoyer un message clair.

Giroud a touché la cible avec un tir bas du pied gauche de la surface de réparation à la 12e minute, après avoir accepté la passe précise du milieu de terrain Blaise Matuidi par-dessus la défensive islandaise.

Pogba a doublé l'avance des siens en redirigeant le coup de pied de coin d'Antoine Griezmann dans le filet avec sa tête à la 20e minute.

Fidèle à ses habitudes, l'Islande n'a pas abandonné et est même passée à quelques pouces d'ouvrir la marque après le but de Pogba. Mais le coup de grâce est venu ensuite.

Payet a donné trois buts de priorité aux Français à la 42e en acceptant la savante passe de Griezmann au haut de la surface avant de décocher un tir bas, qui a battu le gardien Hannes Halldórsson à sa gauche.

Dès la reprise du jeu, le rapide Griezmann s'est moqué de la défensive adverse pour filer fin seul vers le gardien à la suite d'une passe en plein centre. Il a inscrit le 100e but de cet Euro en lobant le ballon par-dessus le gardien.

L'Islande a démontré le caractère dont elle a fait preuve tout au long du tournoi au retour de la mi-temps. Sigthorsson a permis à l'Islande de montrer signe de vie en marquant sur une glissade bien calculée, mais Giroud a redonné quatre buts de priorité aux siens d'un coup de tête.

Les Islandais ont donné à leurs partisans une dernière raison de célébrer à cet Euro lorsque Bjarnason a fait dévier le centre de Eidur Gudjohnsen à la droite d'Hugo Lloris à la 84e minute.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer