P.K. Subban échangé à Nashville

« Les Predators paraissaient déjà bien avec Shea Weber,... (Associated Press)

Agrandir

« Les Predators paraissaient déjà bien avec Shea Weber, mais avec moi, ça ne fait aucun doute que ça s'est amélioré », a lancé P.K. Subban, pince-sans-rire, à propos de la brigade défensive des Predators.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
La Presse Canadienne
Montréal

Ceux qui reprochaient à Marc Bergevin de ne pas tenter de grands coups d'éclat vont probablement changer d'opinion.
Le Canadien a annoncé mercredi qu'il avait échangé le populaire et flamboyant défenseur P.K. Subban aux Predators de Nashville en retour de Shea Weber, un autre défenseur.

Lors d'une conférence de presse en début de soirée à Brossard, Bergevin a reconnu qu'il avait pris l'une des décisions les plus difficiles depuis son arrivée à Montréal.

« En retour de P.K. Subban, nous avons fait l'acquisition d'un défenseur de premier plan en Shea Weber. Il est un leader incontesté dont les preuves sont faites. Il a dominé tous les défenseurs de la Ligue nationale la saison dernière avec 14 buts en avantage numérique. Il est un défenseur complet, durable, avec un gros gabarit et un puissant tir frappé. Il n'y a pas de doute qu'il va améliorer notre avantage numérique, a d'abord décrit Bergevin.

« P.K. Subban est un joueur spécial, doté d'un énorme talent, a-t-il aussi mentionné. Il a rendu de précieux services à l'organisation du Canadien, autant sur la glace que par sa contribution dans la communauté. »

« Nous sommes toujours à l'écoute des propositions qui nous sont soumises. Aujourd'hui, une opportunité s'est présentée afin d'améliorer notre équipe et nous sommes convaincus d'avoir fait un pas dans la bonne direction », a ajouté le directeur général du Canadien.

Selon Bergevin, il s'agit d'une décision rattachée au hockey, et non liée à toutes les rumeurs selon lesquelles il y avait mésentente entre Subban et la direction ou avec ses coéquipiers.

« On prend des décisions de hockey. Ça été une décision très difficile à l'interne, mais on croyait qu'elle était la bonne pour l'organisation et l'équipe.

« Si je n'avais pas pu obtenir un joueur de la trempe de Shea Weber, P.K. Subban serait à Montréal et on irait de l'avant, sans problème », a plus tard déclaré Bergevin.

Subban pas surpris

Bien qu'il était à moins de 48 heures de voir son avenir être assuré à Montréal pour les six prochaines saisons, P.K. Subban a déclaré qu'il n'était pas surpris d'avoir été échangé aux Predators de Nashville en retour de Shea Weber.

En 2014, le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, lui avait consenti un contrat de huit saisons, soit jusqu'au terme de la saison 2021-2022, qui lui rapportera en moyenne 9 millions de dollars par saison, assorti d'une claude de non-mouvement entrant en vigueur le 1er juillet­.

« Je n'étais pas vraiment surpris, a déclaré l'ex-no 76 du Tricolore. Beaucoup de choses se sont produites ces derniers temps et je suis de ceux qui croient fermement qu'il n'y a pas de fumée sans feu. »

Lorsqu'on lui a demandé s'il avait ressenti qu'on ne le voulait plus avec le Tricolore, Subban a pris le soin de remercier les partisans et la communauté montréalaise - sans évoquer l'équipe.

« J'ai fait beaucoup de choses pour la communauté (montréalaise) et elle m'a toujours appuyée. J'ai toujours été apprécié par les partisans et la communauté, mais du côté des affaires, le Canadien me payait très chèrement. En fin de compte, je voulais juste faire mon boulot. En ce moment, je m'en vais vers une équipe qui veut de moi. Je me sens beaucoup plus près d'une conquête de la coupe Stanley. »

Vainqueur du trophée Norris en 2013 et finaliste à l'obtention du même honneur deux ans plus tard, Subban a obtenu 63 buts et 215 passes en 434 matchs, tous avec le Tricolore.

Un visage familier pour Weber

Pour sa part, Weber, qui est originaire de Sicamous, en Colombie-Britannique, retrouvera un visage familier chez le Canadien.

En conférence téléphonique mercredi soir de Kelowna, en C.-B., Weber a indiqué que Carey Price, un autre Britanno-Colombien, avait été le premier à lui envoyer un texto quand la nouvelle est sortie.

L'ex-capitaine des Predators a reconnu qu'il avait été sous le choc en apprenant la transaction, mais il s'est dit bien heureux de se joindre au Canadien.

« J'étais un peu émotif, parce que j'ai passé beaucoup de temps avec les Predators, mais je suis emballé de me joindre à un club avec une histoire aussi riche que celle du Canadien, a-t-il déclaré. J'ai hâte de ressentir toute la passion qu'ont les partisans à Montréal. C'est une destination qui attire toujours l'attention des joueurs sur un calendrier. »

Lorsqu'on lui a fait remarquer qu'il était âgé de 30 ans et que ses détracteurs estimaient que ses meilleures années étaient derrière lui, le principal intéressé ne s'est pas gêné pour riposter.

« Je retire beaucoup de fierté de mes entraînements estivaux, a-t-il évoqué. Mon but est de pouvoir disputer de longues minutes en trouvant aussi de l'énergie supplémentaire quand il le faut. (...) Ce qui compte le plus pour moi, c'est de gagner et je travaille fort dans ce but-là. »

Triple finaliste pour le trophée Norris, le capitaine des Predators a marqué 166 buts et ajouté 277 aides en 763 rencontres dans la LNH, et conservé un différentiel de +48.

« Il a attiré mon attention en mentionnant le nom de Shea Weber, et la conversation s'est amplifiée hier et aujourd'hui. »

Colère

Les bons mots du directeur général du Canadien au sujet de Weber n'ont pas semblé convaincre les partisans de l'équipe. De façon quasi unanime sur Twitter, ils ont dénoncé la transaction, certains la comparant même aux échanges de Chris Chelios aux Blackhawks de Chicago, en 1990, et de Patrick Roy à l'Avalanche du Colorado, en 1995.

« Il y a une raison pourquoi Montréal est un marché spécial, c'est la passion des partisans, a répondu Bergevin à ce sujet. Quand tu es passionné, tu as des réactions. Mais je crois que ça ne leur prendra pas beaucoup de temps pour apprécier Shea Weber. »

De son côté, l'ancien défenseur du Canadien n'a pas perdu de temps à réagir.

« En ce moment, je m'en vais vers une équipe qui veut de moi », a déclaré Subban aux journalistes de Nashville lors d'une téléconférence en fin d'après-midi, alors qu'il se trouvait à Paris. Il a ajouté qu'il se « sentait beaucoup plus près » d'une conquête de la coupe Stanley après cet échange.

Du côté des Predators, le directeur général David Poile a qualifié Subban de défenseur élite, doté d'extraordinaires habiletés et d'une énergie contagieuse qui rendra l'équipe du Tennessee meilleure.

« Des défenseurs étoiles de son calibre représentent une denrée rare, et nous sommes emballés de le voir se joindre à notre organisation », a fait savoir Poile dans un communiqué publié dans le site internet de l'équipe.

Âgé de 27 ans, Subban a inscrit six buts et 45 passes en 68 matchs avec le Canadien la saison dernière. Vainqueur du trophée Norris en 2013 et finaliste à l'obtention du même honneur deux ans plus tard, Subban a obtenu 63 buts et 215 passes en 434 matchs, tous avec le Tricolore.

En août 2014, à la veille d'une décision d'un arbitre, Subban avait paraphé une entente de huit saisons évalué à 72 millions $.

Quant à Weber, qui fêtera son 31e anniversaire de naissance le 14 août, il a totalisé 20 buts et 31 mentions d'aide en 78 rencontres. Membre de l'organisation des Predators depuis son arrivée dans la LNH en 2005, Weber avait accepté une offre qualificative de 110 millions $ pour 14 ans de la part des Flyers de Philadelphie alors qu'il était joueur autonome avec compensation, en 2012. Les Predators avaient cependant égalé l'offre.

Triple finaliste pour le trophée Norris, le capitaine des Predators a marqué 166 buts et ajouté 277 aides en 763 rencontres dans la LNH, et conservé un différentiel de +48. Au fil de sa carrière, il a amassé 187 points, dont 80 buts en avantage numérique. Le défenseur de six pieds quatre pouces et 238 livres a également inscrit 28 points, dont 13 buts, en matchs éliminatoires.

Weber a contribué à deux conquêtes de la médaille d'or avec la formation du Canada lors des Jeux olympiques de 2010 à Vancouver et de 2014 à Sotchi. Il a aussi participé à un championnat du monde junior, en 2005, en plus de représenter son pays en deux occasions lors du Championnat du monde. Weber a contribué à la conquête de la médaille d'or du Canada en 2007 avant de mériter l'argent en 2009.

Weber a été sélectionné pour participer à la Coupe du monde de hockey cet automne, tandis que Subban n'a pas été retenu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer