Capricieuses et vigoureuses

Il nous a fallu un certain temps pour... (La Tribune, Luc Larochelle)

Agrandir

Il nous a fallu un certain temps pour déjouer les grosses mouchetées, mais les ajustements ont fini par payer. Mon partenaire Dominic Laforest a réussi à ferrer cette truite de 2 lb (900 grammes), une capture qui n'est pas exceptionnelle dans le prolifique secteur Wessonneau de la réserve du Saint-Maurice.

La Tribune, Luc Larochelle

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Luc Larochelle
La Tribune

(Sherbrooke) Les échosondeurs (sonars) sont très utiles pour répertorier rapidement la bathymétrie d'un lac qu'on pêche pour la première fois. Par contre, pour être franc avec vous, il m'est arrivé de penser en voyant défiler des poissons à l'écran qu'on fabriquait des instruments à l'imagination fertile pour encourager les pêcheurs.

Saint-Thomas doit admettre ce n'est pas que de l'animation et du divertissement!

Après vous avoir rapporté la semaine dernière la satisfaction de deux couples sherbrookois au terme d'un séjour dans le secteur Wessonneau de la réserve du Saint-Maurice, à mon tour de témoigner de la qualité de pêche qu'on y retrouve.

D'abord, notre instrument de repérage n'a pas manqué de nous rappeler à quel point les mouchetées de toutes tailles sont grégaires en début de saison. Souvent capricieuses, aussi.

Habituellement, on n'aperçoit que sur le tard les poissons qui mordillent, lâchent et reluquent l'appât jusqu'au bord de la chaloupe. Dans l'eau claire de certains lacs de ce secteur, il y a des poussées d'adrénaline avant d'avoir des touches au bout de la ligne : as-tu vu le bétail qui suivait?

Il faut alors convaincre les poissons d'attaquer.

Même au plus lent, notre moteur était trop rapide pour la traîne. La force du vent par contre était parfaite pour la dérive. La sonde relevait la présence de poissons en surface au beau milieu de l'avant-midi, pas nécessairement le long de la rive et pratiquement toujours dans la même profondeur d'une douzaine de pieds. La dérive nous assurait un déplacement discret qui effrayait moins le poisson.

Nous avons fini par avoir des touches plus déterminées et mon partenaire Dominic Laforest a fait atterrir une vigoureuse palette de 2 lb (900 grammes) dans le filet.

« Oui, monsieur! Elles ne nous déjoueront pas toutes », a-t-il jubilé.

Les captures de cette taille ne sont pas garanties, mais les statistiques sur le nombre et le poids moyen des captures - que l'on trouve à l'onglet « information » sur le site internet de toutes les réserves, dont celle du Saint-Maurice - montrent qu'on n'a pas besoin de prendre de la truite en quantité industrielle dans le secteur Wessonneau pour faire bonne chère.

Comme dans les autres réserves de la Sépaq, la qualité de pêche est prolongée en décalant l'ouverture des lacs.

« Le lac Polette, par exemple, ne sera accessible aux pêcheurs qu'à compter du 1er juillet. Pour le lac du Portage, ça ira au début du mois d'août. Ce sont des plans d'eau réputés. La pêche est plus difficile au milieu de l'été, mais ça prend juste un peu plus de temps pour parvenir au même résultat », décrit le directeur de la réserve, Francis Desjardins.

Les nouveaux camps du secteur Wessonneau (tous identiques) répondent en confort à tous les besoins d'une famille ou d'apprentis-pêcheurs en quête d'évasion. Il reste encore quelques disponibilités de séjour en juillet ou en août.

En terminant, les poissons-nageurs se sont également avérés efficaces pour ferrer les capricieuses qui « zigonnaient » avec les vers. Encore là, on a tendance à oublier à quel point les mouchetées peuvent être voraces et s'attaquer à de gros leurres.

Plus tard en saison, il vous faudra évidemment ajuster vos techniques de pêche à la profondeur dans laquelle les mouchetées trouveront leur niveau de confort. Si votre sonar vous guide en vous montrant de gros poissons, soyez porté à le croire...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer