P.K. Subban à Winnipeg?

Il y a un malaise chez le Canadien... (Archives, La Presse)

Agrandir

Il y a un malaise chez le Canadien lorsqu'il est question de P. K. Subban.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) CHRONIQUE / On jase, là.
Et si le Canadien de Montréal échangeait cette semaine son défenseur étoile P.K. Subban aux Jets de Winnipeg?

Et que dans la transaction, les deux équipes inversaient leur rang respectif de sélection au repêchage de vendredi, à Buffalo? N'oubliez pas que les Jets ont deux choix de première ronde en 2016 (2e et 22e).

Et que des espoirs comme Nicolaj Ehlers ou Kyle Connor, ou même le jeune défenseur Jacob Trouba, seraient disponibles, vous diriez quoi?

Le repêchage de la LNH monopolisera la ville de Buffalo cette semaine, et avec le collègue Steve Turcotte, du Nouvelliste de Trois-Rivières, j'y serai à compter de mercredi pour non seulement voir où aboutira le gardien du Phoenix du Sherbrooke Evan Fitzpatrick, mais aussi pour avoir à l'oeil les autres espoirs de la LHJMQ, en route vers la LNH.

Une semaine pleine d'effervescence durant laquelle on devrait annoncer la venue de Las Vegas comme nouvelle concession, à temps pour la saison 2017-18.

Beaucoup de nouvelles, de points intéressants, mais aussi de spéculations. Et le CH sera au coeur de ces tractations.

Positionné au 9e rang pour ce repêchage, le CH a plusieurs lacunes à combler, la dernière saison étant la parfaite preuve de l'état du gruyère tricolore.

Maintenant, pour faire avancer les choses, pour que l'organisation retourne rapidement vers un statut de contender, il faudra certainement bousculer l'agenda. On s'entend que la solution à court terme ne se trouve pas à Terre-Neuve. Or il se peut fort bien que le CH doive sacrifier quelques actifs pour arriver à ses fins.

C'est là qu'entre en scène P.K. Subban. Et sa clause de non-échange qui entre en vigueur le 1er juillet.

Bref retour en arrière. Le métier de journaliste nous apprend à cultiver nos contacts. À avoir l'oreille tendue, à être capable de séparer une bonne information d'une opinion sans valeur.

J'ai donc reçu un appel, il y a quelques jours, d'un bon ami à moi. Appelons-le Claude, pour la cause.

Claude a toute mon attention depuis qu'il m'a lâché un coup de fil pour m'annoncer le congédiement de Judes Vallée et de Patrick Charbonneau chez le Phoenix de Sherbrooke, en décembre dernier, quelques heures avant l'annonce de l'équipe.

Claude n'est pas dans le milieu sportif, mais c'est un amateur de sport qui sait, lui aussi, séparer le bon grain de l'ivraie.

Tout ça pour dire qu'il m'appelle récemment pour me dire que le CH s'apprêtait à faire un grand coup, cette semaine à Buffalo, qu'il échangerait P.K. Subban. Une source à lui, très près de l'organisation montréalaise, révèle que le doué défenseur ne fait pas l'unanimité au sein du vestiaire, qu'il en serait venu aux coups avec certains coéquipiers, qu'il ne serait pas présenté au party de fin d'année de l'équipe, qu'il aurait été le seul à ne pas contribuer à l'enveloppe remise aux responsables de l'équipement à la fin de l'année, etc.

Pas facile, pour ne pas dire impossible, de faire confirmer tout ça. Mais comme dirait un loustic, on jase, là.

La chose que l'on sait, par contre, c'est qu'il y a un malaise chez le CH lorsqu'il est question de l'ancien récipiendaire du trophée Norris (2013).

Pensez à la fois où l'entraîneur Michel Therrien l'a ouvertement vilipendé à la suite d'un jeu risqué qui a mené au but vainqueur des Penguins de Pittsburgh. Les deux hommes ne sont pas sur la même longueur d'onde, c'est évident.

Michel Therrien et le DG Marc Bergevin sont de grands amis. Le deuxième a sauvé le job du premier l'hiver dernier, alors que le bateau du CH coulait. Pariez qu'ils sont sur la même page pour plusieurs autres dossiers.

Vous vous rappelez ce qu'à dit Marc Bergevin lors de l'annonce du contrat à P.K. Subban il y a quelques années? Aucune chance, il n'y était pas. C'était le proprio Geoff Molson qui y était.

P.K., vous le savez, ne fait pas l'unanimité. Il est adoré, ou détesté. Son style de jeu est critiqué, ou louangé.

En même temps, c'est le meilleur pointeur du CH, c'est le gars qui a donné 10 M$ à la Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfant, c'est le favori de la foule.

Chose certaine, si le CH veut combler, rapidement, ses lacunes - il y deux trous béants sur son top 6, et la profondeur à la ligne bleue fait défaut - il devra sacrifier un actif important.

Et chez les Jets, il ne manque pas grand-chose pour passer à un autre niveau et dépasser le rendement offert il y a deux ans, en séries. Un défenseur de premier plan, peut-être?

Mais échanger le deuxième choix au total, fort probablement le dominant finlandais Patrick Laine?

Et vous? Vous l'échangeriez, P.K. Subban?

Réponse du CH cette semaine.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer